Le « Corps asiatique » De Yang Seog-il, Fils du Japon post-colonial : questions sur la subjectivité et le parricide dans la littérature zainichi contemporaine et intertexte avec la littérature maghrébine d’expression française

par Ayame Hosoi

Thèse de doctorat en Etudes de l'Asie et ses diasporas

Sous la direction de Jean-Pierre Giraud.

Soutenue le 09-12-2011

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) .

Le président du jury était Claire Dodane.

Le jury était composé de Jean-Pierre Giraud, Claire Dodane, Mokato Azari, Takashi Wakui, Yves Marie Allioux, Henri-Hassan Sahloul.

Les rapporteurs étaient Mokato Azari, Takashi Wakui.


  • Résumé

    Cette thèse, située dans le contexte post-Colonial au Japon, s’articule autour d’un concept crée par Yang Seog-Il, écrivain contemporain zainichi : le « corps asiatique ». Après avoir circonscrit le champ d’analyse couvert par ce terme, notre étude formule la problématique suivante : par quels moyens ce « corps asiatique » s’affronte, dans la littérature de Yang -Dite zainichi-, au dépassement de l’ère coloniale et post-Coloniale au Japon ? Au cours de cette étude, nous recourrons à l’intertexte de la littérature maghrébine d’expression française (de Azouz Begag en particulier) lu comme dans un miroir. La première partie cartographie les contextes socio-Historiques de ces deux populations diasporiques, formées de décolonisés -Zainichi au Japon et Français issus de l’immigration maghrébine en France- apparues au siècle dernier, ainsi que le processus de formation des catégories littéraires associées à ces populations. Ensuite, nous entrons dans la profondeur du corpus, en abordant la manifestation de la subjectivité des (ex-) colonisés en tant que corps asiatique, à l’aide de l’épistémologie de Mikhaïl Bakhtine. La troisième partie enfin, est consacrée à une nouvelle lecture de ces œuvres, en établissant un lien entre le thème littéraire du parricide et le « corps asiatique ». Fils du Japon post-Colonial, Yang Seog-Il désire éliminer et dépasser un père tant filial que symbolique. Cependant, sa tentative de dépassement qui se veut passer par la féminisation de ce « corps asiatique » nous invite à effectuer une ultime lecture sous l’angle de la critique féministe post-Coloniale, pour en dévoiler les restes de rapports de domination.

  • Titre traduit

    A son of post-colonial Japan, Yang Seog-il’s “Asiatic body” : questioning subjectivity and parricide tendancy in the contemporary Zainichi literature with an intertext of the French literature of North African immigrants


  • Résumé

    In the context of post-Colonial Japan this dissertation attaches itself to explore the concept of a contemporary writer, a so-Called Zainichi: Yang Seog-Il’s “Asiatic body”. Having defined the field of interpretations covered by this term, our central question will be: in Yang Seog-Il’s literature how is the “Asiatic body” engaged in a process of overcoming this colonial and post-Colonial era? While reading Yang’s works, we shall use as an intertext and a mirror, some literary cases of contemporary francophone North African descendant writers (especially Azouz Begag’s texts). The first part shall map the socio-Historical context of these two diasporic populations (the Decolonized Zainichi in Japan and the Descendant from North African immigrants in France), that appeared in the last century, and in the same time, the birth of their so-Called post-Colonial literature. In the second part, we intend to make an in-Depth interpretation of our corpus, in taking up the manifestation of subjectivity of the (ex) colonized as the “Asiatic body”, using the Mikhaïl Bakhtine’s epistemology. The third part at last is devoted to a new reading of the literary works we are interested in: by establishing a link between the parricide as a literary theme and the “Asiatic body”, the wish of the son of post-Colonial Japan, Yang Seog-Il, to eliminate the father appears to renegotiate symbolical aspects that must be analysed. Hence, the feminization of the “Asiatic body” undertaken by Yang has to be read under the light of a feminist post-Colonial criticism that might uncover new themes of domination.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.