Contribution à la compréhension de l’effet de la culture d’entreprise et du profil psychologique du dirigeant sur l’orientation entrepreneuriale des PME françaises

par Naïma Cherchem

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Alain Fayolle.

Soutenue le 13-12-2011

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) .

Le président du jury était Michel Le Berre.

Le jury était composé de Hanane Debbi.

Les rapporteurs étaient Karim Messeghem, Michel Bernasconi.


  • Résumé

    Notre projet de thèse de doctorat a pour objet de présenter une meilleure compréhension du rôle de la culture d’entreprise et du profil psychologique du dirigeant dans l’orientation entrepreneuriale (OE) des PME françaises. La nature de la problématique de recherche reste original dans la littérature francophone. En effet, les travaux de recherches sur l’OE ont eu tendance à se concentrer essentiellement dans la littérature anglo-saxonne. Les principaux intérêts de notre thèse tiennent : 1) à faire ressortir des actions spécifiques qui permettraient de développer une culture favorable à l’entrepreneuriat ; 2) de susciter la vocation des dirigeants dans leur démarche entrepreneuriale ; 3) de mieux percevoir les déterminants de la performance économique et financière des entreprises entrepreneuriales ;4) de spécifier les caractéristiques des PME françaises à travers l’approche des configurations.Pour répondre à ces objectifs, nous avons construit une question principale spécifique : Dans quelle mesure la culture d’entreprise et le profil psychologique du dirigeant affectent-ils l’orientation entrepreneuriale des PME françaises et leur performance ? Pour réaliser cette recherche, nous avons opté pour une étude empirique quantitative à travers un questionnaire administré auprès des dirigeants de PME de deux chambres de commerce : la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie du Nord- Pas- de Calais et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Beaujolais. Nous avons pu recueillir 123 réponses complètes. Pour réaliser les traitements d’analyse, nous avons utilisé l’approche des régressions linéaires avec le logiciel STATA.11 pour tester la nature des relations entre les variables clés de notre étude. Dans une deuxième partie d’analyse, nous avons utilisé l’approche des configurations avec la méthode des composantes ascendantes hiérarchiques. Concernant la première hypothèse, les résultats de l’étude empirique quantitative montrent que la culture entrepreneuriale et la culture de groupe sont associées à la capacité d’innovation, de proactivité et de prise de risque de l’entreprise. Inversement, la culture hiérarchique est associée négativement à cette triple capacité. La deuxième hypothèse concernant le profil psychologique du dirigeant donne des résultats plutôt inattendus, quant à l’effet du champ de contrôle externe du dirigeant sur l’OE. Les dirigeants qui ont un champ de contrôle externe semblent contribuer positivement au processus de l’OE. Nous avons pu montrer également que ces dirigeants conduisent leurs entreprises à réaliser de meilleures performances. Le besoin d’accomplissement du dirigeant est également lié à l’orientation de l’entreprise vers les activités entrepreneuriales. Quant à la troisième hypothèse, nous avons pu montrer dans notre recherche que les activités entrepreneuriales de l’entreprise contribuent à l’amélioration de ses performances économiques et financières. Dans un deuxième volet de cette étude, nous avons testé notre modèle conceptuel avec l’approche des configurations. Notre objectif était de proposer une classification d’entreprises selon le degré d’intensité de l’OE. L’analyse des composantes ascendantes hiérarchiques, nous a permis de faire apparaître trois formes de configuration d’entreprises : 1) entreprises entrepreneuriales, 2) entreprises traditionnelles et 3) entreprises émergentes.

  • Titre traduit

    Contribution to the role of corporate culture and the psychological profile of the leader in Entrepreneurial Orientation (EO) of French SMEs


  • Résumé

    Our proposed PhD thesis aims to provide a better understanding of the role of corporate culture and the psychological profile of the leader in Entrepreneurial Orientation (EO) of French SMEs. The nature of the research remains in the original french literature. Indeed, the research work on the EO have tended to focus mainly in the Anglo-Saxon literature.The main interest of our thesis are:1) to highlight specific actions that would develop a culture conducive to entrepreneurship;2) to encourage the vocation of the leaders in their entrepreneurial approach ;3) to gain insight into the determinants of economic and financial performance of entrepreneurial firms;4) to specify the characteristics of french SMEs through the approach of configurations.To meet these goals, we built a specific key question: How corporate culture and psychological profile of the leader affect the entrepreneurial orientation of french SMEs and their performance?To conduct this research, we opted for a quantitative empirical study through a questionnaire administered to managers of SMEs of Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie of Nord-Pas-de Calais and Chambre de Commerce et d’Industrie of Beaujolais. We have collected 123 complete responses. To achieve the treatment analysis, we used the approach of linear regression with the software STATA.11 to test the nature of the relationship between key variables in our study. In the second part of analysis, we used the approach of the configurations with hierarchical ascendant components method, in order to specify the caracteristics of french SMEs.Regarding the first hypothesis, the results of the quantitative empirical study shows that entrepreneurial culture and the group culture are associated with innovation, proactive and risk-taking activities. Conversely, the hierarchical culture is negatively associated with the entrepreneurial activities. The second hypothesis about the psychological profile, the leaders who have a locus of external control appear to contribute positively to the process of OE. We have shown that these leaders lead their firms to achieve better performance. The need for achievement of the leader is also related to the orientation of the firms to entrepreneurial activities.Regarding the third hypothesis, we have shown that the entrepreneurial activities of the SMEs contribute to the improvement of its economic and financial performance.In the second part of this study, we tested our conceptual model with the approach of configurations. Our objective is to propose a taxonomy of SMEs according to the intensity of the EO. The analysis of hierarchical ascendant components have shown three types of SMEs: 1) entrepreneurial SMEs, 2) conservative SMEs and 3) emerging SMEs

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.