Poétique de l’encadrement dans "La Mer Traversée" , "Des Arbres dans la Tête" et "L’italienne au Rucher" d’Hubert Nyssen

par Aliaa Abdel-Wahed

Thèse de doctorat en Langue et Littérature françaises

Sous la direction de Guy Lavorel.

Soutenue le 13-12-2011

à Lyon 3 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) .

Le président du jury était Laurent Mattiussi.

Le jury était composé de Guy Lavorel, Laurent Mattiussi, Pascal Durand, Sylviane Coyault.

Les rapporteurs étaient Pascal Durand, Sylviane Coyault.


  • Résumé

    La recherche étudie la poétique de l’encadrement dans trois œuvres du grand écrivain belge Hubert Nyssen, qui sont : La Mer traversée, L’Italienne au rucher et Des arbres dans la tête. Le mot « encadrement » désigne deux sens : le premier se situe du point de vue de la structure, de la bordure, du cadre ou de la frontière d’un texte ou d’un objet au sens concret. Sur le plan littéraire, on peut ajouter cette bordure à la structure externe du roman par des préfaces, des épilogues, des prologues qui constituent les seuils des récits.Le deuxième se situe du point de vue actionnel : il s’agit de maîtriser ou de posséder un sujet concret ou abstrait, ou encore la totalité de l’œuvre en procédant à des techniques qui contraignent le texte et empêchent sa fluidité telles que le dialogue, l’intertextualité, les différentes représentations limitées qui soumettent le récit à des contraintes discursives variées.Ce thème sera étudié à travers « sa poétique ». Ce terme est entendu au sens jakobsonien : la poétique désigne alors le sens esthétique du style ou du thème.L’encadrement sur les structures romanesques, les textes narratifs ou les éléments constitutifs du roman, le grand écrivain confère à son écriture francophone un nouvel élan et une nouvelle identité littéraire, distinguée par son originalité et sa spécificité.

  • Titre traduit

    Poetics of the frame in " The crossed sea ", " Trees in the head " and " The italian in the apiary " of Hubert Nyssen


  • Résumé

    The research studies the poetics of the frame in three novels of the big Belgian writer Hubert Nyssen, which are: THE CROSSED SEA, THE ITALIAN IN THE APIARY and THE TREES IN THE HEAD. The word "frame indicates two senses: the first one is situated from the point of view of the structure, of the border, of the frame or of the border of a text or an object in the concrete sense. On the literary plan, we can add this border to the structure extern of the novel by forewords, the epilogues, the prologues which establish the thresholds of narratives.The second is situated from the actionnel point of view: it is a question of mastering or of possessing a concrete or abstract subject, or still the totality of the work by proceeding to techniques which force the text and prevent its fluidity Such as the dialogue, the intertextualité, the various limited representations which subject the narrative to varied discursive constraints.This theme will be studied through «its poetics ". This term is understood through jakobson’s sense: the poetics indicates then the aesthetic sense of the style or the theme.The frame on the romantic structures, the narrative texts or the constituent elements of the novel, the big writer confers on its French-speaking writing a new moose(run-up) and a new literary identity, distinguished by its originality and its specificity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.