Le Coetus internationalis Patrum, un groupe d'opposants au sein du Concile Vatican II

par Philippe Roy

Thèse de doctorat en Histoire - Histoire religieuse, politique et culturelle

Sous la direction de Gilles Routhier et de Jean-Dominique Durand.

Le président du jury était Christian Sorrel.

Le jury était composé de Jacques Racine.

Les rapporteurs étaient Philippe Chenaux, Mathieu Lamberigts.


  • Résumé

    Le Coetus Internationalis Patrum (CIP) fut le groupe le plus important de la minorité au sein du concile Vatican II. Dans cette thèse, nous présentons brièvement, dans un chapitre préliminaire, tous les membres du groupe, puis, dans une première grande partie, son origine lointaine – ou sa préhistoire –, qui passe par une formation romaine antilibérale et contre-révolutionnaire et l’appartenance à des réseaux du catholicisme intransigeant aux ramifications internationales que nous identifions et présentons. Nous clôturons cette partie en exposant les dispositions des dirigeants du CIP à la veille de l’événement au moyen de leurs vota préconciliaires. Nous entamons ensuite l’étude du Coetus proprement dite, avec la création du groupe, son organisation et sa stratégie tout au long des sessions et intersessions du Concile. Ainsi la deuxième partie retrace la formation d’un « Groupe d’études » ou « piccolo comitato » pendant la première session ; la troisième partie porte sur la naissance officieuse du CIP et les combats de la première intersession et de la deuxième session ; la quatrième partie montre la création officielle du groupe et les bagarres de la deuxième intersession et de la troisième session ; et enfin, la cinquième et dernière partie, expose les ultimes batailles du Coetus, c’est-à-dire les combats de la troisième intersession et de la quatrième session. Pour chacune de ces périodes conciliaires, nous suivons l’ordre chronologique du Concile en présentant l’opinion, les prises de positions et les combats des membres et sympathisants du CIP pour chacun des schémas étudiés par l’assemblée, et en dressant un bilan de l’action et de l’impact du groupe sur chacun des textes. Nous concluons cette étude en évaluant l’organisation, l’activité et la stratégie du groupe, son impact sur les textes conciliaires, l’appréciation et la réception du Concile par les membres les plus importants, en situant l’histoire du Coetus Internationalis Patrum dans l’histoire générale du catholicisme intransigeant, et enfin en présentant les limites de notre travail tout en ouvrant sur des possibilités de recherches futures.

  • Titre traduit

    The Coetus Internationalis Patrum, a group of opponents to the Second Vatican Council


  • Résumé

    The Coetus Internationalis Patrum (CIP) constituted the most important group of council minority representatives during the Second Vatican Council. In a preliminary chapter, this dissertation sets out with a brief presentation of all the group’s members. Consequently, a first and vast section of our thesis is devoted to a sketch of the more remote origins – i.e. its prehistory – of the CIP. These origins lie both in the counter-revolutionary and anti-liberal Roman education of its members, and in their belonging to catholic intransigent networks on an international level – which we aim to identify and present in detail. This section ends with a study of the positions taken by the main CIP-protagonists on the eve of Vatican II, through an analysis of their preconciliar vota. A following section is devoted to the CIP as such. We will study its establishment, its organization and strategies throughout the subsequent conciliar periods and intersessions. A second part retraces the early formation of a « Study Group » or a « piccolo comitato » during the first council period ; a third part focuses upon the ‘officious’ birth of the CIP and the battles it waged during the first intersession and the second council period ; the fourth part then illustrates the group’s official establishment and its engagement in the council debates of the second intersession and the third period ; finally, the fifth and sixth parts offer a survey of the final battles fought by the Coetus, during the third intersession and the council’s closing period. Our overall study of the CIP-activities during the council combines a chronological study of the events with ample attention to the presentation of the opinions, the positions taken and the battles fought by its members and sympathizers regarding the conciliar drafts (schema’s) discussed by the assembly. It aims at highlighting the impact of the CIP on the evolution of the council documents.Our study closes with an evaluation of the organization, the activities and the strategies of the group, its impact on the council texts, and of the appreciation and reception of the Council by its core members, thus imbedding the story of the Coetus Internationalis Patrum within the larger history of intransigent Catholicism. Finally, we present the limits of our work and outline paths for future research.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.