De la conceptualisation implicite du nombre et des figures géométriques dans la culture drehu à leur conceptualisation explicite dans les mathématiques à l'école : étude exploratoire des interactions suscitées par les deux conceptualisations et de leurs effets à partir d'approches pédagogique, didactique et ethnomathématique

par Richard Waminya

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Jean-Claude Régnier.

Soutenue le 14-11-2011

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Interactions, corpus, apprentissage, representations (laboratoire) .

Le président du jury était Nadja Acioly-Régnier.

Le jury était composé de Line Numa-Bocage, Ubiratan D'Ambrosio.

Les rapporteurs étaient Line Numa-Bocage.


  • Résumé

    Dans le champ disciplinaire des mathématiques, l'élève drehu éprouve des difficultés à maîtriser les savoirs enseignés. Pourtant dans sa vie de tous les jours, il est entouré de pratiques et de productions culturelles qui présentent des concepts mathématiques qui sont étudiés en classe. On constate que les faibles performances qu'il obtient dans les activités mathématiques sont dues le plus souvent aux difficultés d'adaptation aux méthodes pédagogiques des enseignants ou à l'assimilation des concepts mathématiques. Comment donc aider ces jeunes drehu, provenant d'un milieu culturel où les concepts sont perçus implicitement, à s'intégrer dans un milieu scolaire où ils sont explicités? La prise en compte de la conceptualisation du nombre et des figures géométriques dans la culture drehu permet aux enseignants de connaître la manière d'enseigner implicitement les concepts mathématiques dans le milieu socioculturel de l'enfant et surtout les méthodes d'apprentissage développés par ce dernier. Ces apports socioculturels aident le pédagogue à s'approprier des stratégies d'enseignement qui favorisent un meilleur apprentissage des concepts mathématiques par les élèves drehu à l'école. Ces savoirs culturels servent de béquille didactique dans l'apprentissage des savoirs scolaires.

  • Titre traduit

    Of the implicit conceptualization of the number and the geometrical forms in the culture drehu in their explicit conceptualization in the mathematics at the school : exploratory study of the interactions aroused by both conceptualizations and their effects from educational, didactic approaches and ethnomathématics.


  • Résumé

    In the disciplinary field of mathematics, the student Drehu has difficulty to master the knowledge taught. But in his daily life, he is surrounded by practices and cultural productions that present mathematical concepts that are studied in class. It notes that the low performance in mathematical activities are most often due to difficulties in adapting teaching methods of teachers or the assimilation of mathematical concepts. How, therefore, help these young drehu, from a cultural environment where the concepts are perceived implicitly, to integrate in a school environment where they are referred to? Taking account of the conceptualization of number and geometrical figures into the culture Drehu allows teachers to know how to teach math concepts implicit in the sociocultural environment of the child and especially the teaching methods developed by him. These socio-cultural contributions help the teacher to appropriate teaching strategies that promote better learning of mathematical concepts by students at school Drehu. These cultural knowledge serve as didactic crutch in the learning of school knowledge.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.