Le geste suicidaire, enjeux et devenir psychiques : Détresse, hystérisation, passivité

par Joanne André

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Bernard Chouvier.

Le président du jury était René Roussillon.

Le jury était composé de Catherine Chabert, Hélène Parat, Patrick Guyomard.


  • Résumé

    Cette thèse se présente comme un parcours entre enjeux et devenirs du geste suicidaire, moment traumatique, dont l’une des particularités est la qualité de son inscription dans le temps. Quelque chose du côté de l’insaisissable tente d’être appréhender au fil du travail et à partir de plusieurs points de vue. De la crise à la scène suicidaire, de la singularité du geste suicidaire à la singularité de ce qui est psychiquement remanié, réorganisé, la réflexion s’appuie sur une clinique actuelle, des effets immédiats de l’acte, pour tenter d’en comprendre les enjeux psychiques, de saisir la (les) configuration intrapsychique qui peut « faire » du geste suicidaire une « solution » à un conflit du même ordre.

  • Titre traduit

    The suicidal gesture between issues and become psychic : Distress, hystericization, passivity


  • Résumé

    The thesis is presented as a path between issues and become of suicidal gesture, traumatic moment, one of whose features is the quality of his registration in time. Something on the side of the elusive try to be understanding over work from multiple perspectives. From crisis to the scene of suicide, the singularity of the suicidal gesture to the singularity of what is psychically altered, rearranged, a reflection based on current clinical, immediate effects of the act, to try to understand mental challenges, to grasp the configuration intrapsychiqu e can 'do' a suicidal act of "solution" to a conflict similar.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.