Qualités de l’ironie : approches croisées de l’ironie dans L’Homme sans qualités de Robert Musil

par Elisabeth Malick Dancausa

Thèse de doctorat en Etudes germaniques

Sous la direction de Marie-Hélène Pérennec Maniez.

Soutenue le 19-11-2011

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique et arts (Lyon) , en partenariat avec Langues et cultures européennes (Bron, Rhône-Alpes) (laboratoire) .

Le président du jury était Fabrice Malkani.

Le jury était composé de Bernard Banoun, Thierry Gallèpe.

Les rapporteurs étaient Bernard Banoun, Thierry Gallèpe.


  • Résumé

    Qu’est-ce que l’« ironie » ? Les multiples définitions de ce concept renvoient à des phénomènes si divers qu’il est impossible d’opérer une classification raisonnée, englobant toutes les manifestations possibles de ce que l’on nomme « ironie ». L’on peut cependant constater que la recherche sur l’ironie se décline en trois grandes orientations, correspondant aux trois domaines d’étude distincts que sont la linguistique, la littérature et la philosophie. Il nous a semblé intéressant de tenter d’approcher cette notion de manière plus globale en vérifiant si les différentes définitions de l’ironie ne peuvent pas, sinon trouver un dénominateur commun, du moins entrer en interaction. Ce travail croise ainsi les différents champs d’étude consacrés à l’ironie, afin d’aboutir à une conception plus globale du phénomène. Nous avons tâché de surmonter les contradictions qu’entraîne la confrontation des diverses définitions théoriques particulières du concept en privilégiant une approche empirique du phénomène dans une œuvre particulière : L'Homme sans qualités de Robert Musil. Notre travail a pour objectif de déterminer s'il est possible de mettre en évidence l’existence de « signaux » linguistiques de l’ironie comme « rapport au réel » au niveau du texte littéraire où elle s’exprime. Nos recherches s’articulent ainsi autour de trois grands axes: l'analyse pluridisciplinaire de la notion d’ironie, l'analyse du contexte historique et culturel de L'Homme sans qualités comme « rapport ironique au réel » puis, enfin et surtout, l'analyse des signaux linguistiques et stylistiques propres à rendre l’ironie du texte. Les résultats de cette démarche se montrent particulièrement fructueux dans la mesure où le croisement des diverses approches possibles de l’ironie permet de cerner de façon plus exacte le sens de l’ironie musilienne mais aussi de comprendre de façon générale, à partir du texte de Musil, les mécanismes linguistiques de cette ironie.

  • Titre traduit

    Qualities of irony : multidisciplinary analysis of irony in Robert Musil's The Man without qualities


  • Résumé

    What is « irony »? The multiple definitions of this concept given throughout history present such different phenomena that it is impossible to incorporate all the ideas of what we call « irony » into one. However we have come to the conclusion that it is in fact possible to divide the research carried out on this subject into three main fields which correspond with three distinct study domains: linguistic, literary and philosophical. We have found it interesting to try to approach this notion of irony globally, maybe not by finding a common denominator, but by verifying whether the different definitions of it can at least interact with one another. This study also covers the various perspectives of irony with the aim of reaching a more global concept of the phenomenon. We have tried to overcome the contradictions of the various theoretical definitions of the concept by giving priority to the empirical approach of the phenomenon given in the novel: The Man without qualities. The aim of our study is to determine whether it is possible to find evidence of linguistic « signs » of irony in the novel as a « relation to what is real ». Our research is based around three main axes: the multidisciplinary analysis of the notion of irony, an analysis of the historical and cultural context of The Man without qualities as an « ironical relation to what is real », and most importantly, an analysis of the linguistic and stylistic signs which add irony to the text. The result of this research is fruitful in so far as cross referencing the various possible approaches of irony has allowed us to not only determine more precisely the musilian meaning of irony but also to understand, based on Musil’s text, the linguistic mechanisms of irony in a more general sense.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.