La transmission des savoirs au sein des universités luthériennes germaniques à l’époque de la confessionnalisation : le cas de Helmstedt : XVI e - XVII e siècles

par Boris Klein

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Olivier Christin.

Le président du jury était Gérald Chaix.

Le jury était composé de Giuliano Ferretti, Sophie Roux, Eric Brian, Nicolas Le Roux.

Les rapporteurs étaient Giuliano Ferretti, Sophie Roux.


  • Résumé

    Les recherches portent sur la transmission des savoirs au sein des universités allemandes à l’époque moderne : il s’agit d’une tentative pour comprendre la manière dont le modèle universitaire germanique, dans le monde luthérien, a emprunté une voie spécifique au moment décisif de la confessionnalisation et de la territorialisation, c’est-à-dire à l’heure où les fractures confessionnelles s’enracinent dans la durée, tandis que la Guerre de Trente ans et l’humanisme ont bouleversé les conditions de la pratique savante. L’étude entend examiner l’évolution des savoirs et de leur transmission en lien avec le contexte social : elle analyse l’évolution des disciplines dans le cadre des chaires des facultés, mais aussi les pratiques des groupes concernés. Parmi les nombreuses universités allemandes de l’époque, celle de Helmstedt retient plus spécialement l’attention. Grâce aux catalogues de cours et aux comptes-rendus manuscrits des professeurs, l’université située dans le duché de Brunswick offre la possibilité de réconcilier histoire des sciences, politique et sociologie.

  • Titre traduit

    The transmission of knowledges within germanic lutheran universitiesin the age of confessionalization : the Helmstedt case : 16 th - 17 th century


  • Résumé

    This research is about the transmission of knowledges within german universities in the early modern period : it attempts to understand the way the german academic model followed a specific path, in the lutheran world, in the decisive moment of confessionalization and territorialization, when confessional dislocation took root and the Thirty Year’s War and humanism turned the scholarly practice conditions upside down. This study intends to examine the evolution of knowledges and its transmission in connection with the social context : it analyzes the evolution of the disciplines within the framework of faculty chairs, but also the practices of the groups concerned by this. Among the many german universities of this period, Helmstedt commands attention. Thanks to class catalogues and handwritten accounts by the teachers, the university located in the Duchy of Brunswick allows the possibility to reconcile the history of sciences with politics and sociology.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.