Enjeux sociaux, culturels et éducatifs de la pratique autonome des musiques amplifiées chez les adolescents

par Catherine Bonzon (Grivet)

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Alain Kerlan.

Le président du jury était André Désiré Robert.

Le jury était composé de Gilles Boudinet, Pierre Kahn, Anne-Marie Green, Daniel Tosi.


  • Résumé

    De nombreux jeunes « héritiers » aux pratiques culturelles diversifiées empruntent les nouveaux cursus d’apprentissage institutionnalisés des « musiques actuelles », d’autres en revanche, persistent à rester en marge, persuadés que l’esprit de contre-culture des années cinquante à soixante-quinze (du rock au punk) ou plus récemment de subculture spécifique au rap et aux musiques électroniques (house, techno…) ne sauraient suivre les chemins d’un enseignement formel et sous contrôle de l’adulte éducateur sans risquer de perdre leur âme et leur essence. C’est à ces adolescents que cette étude s’intéresse. Nous nous proposerons d’analyser les enjeux culturels, sociaux et éducatifs liés à leur pratique à travers leurs trajectoires, leurs intérêts et leurs stratégies par une approche articulant la théorie et le processus biographique. Nous appréhenderons les interactions qui se jouent en situation de pratique de la musique en groupe autonome et nous nous demanderons si cette dernière induit un « autre » mode de socialisation ou si elle participe encore à travers le refus des jeunes musiciens à entrer dans un système de scolarisation, à la désocialisation annoncée. Nous verrons que si les pratiques musicales issues du rock et de l’underground furent historiquement un moyen pour la jeunesse de s’opposer au monde adulte à travers la remise en question du modèle de la société de masse, elles participent aujourd’hui d’une esthétisation de la vie, d’une quête d’authenticité et d’identité à travers le groupe, autant que d’une appropriation du monde que l’on infiltrera plus qu’on ne le combattra en utilisant en particulier les nouveaux outils de communication. Cette étude décrit comment la pratique de groupe des musiques amplifiées pour peu qu’elle se déroule dans un cadre de jeu libre, peut influer sur le processus de formation identitaire de l’adolescent et permettre son inscription dans le monde social dans sa double dimension de verticalité (rapport à la tradition et à la socialisation primaire) et d’horizontalité (rapport à la culture générationnelle). Nous nous demanderons d’une part quelles sortes de compétences techniques et musicales, le fait de « jouer de la musique ensemble » permet d’élaborer et d’autre part quels sont les enjeux de l’expérience de cette émancipation intellectuelle et musicale. Cette recherche articule ainsi la dimension de singularité et d’universalité dans la construction de l’individu au regard de son expérience pragmatique de l’art.

  • Titre traduit

    Social, cultural and educational implications of the autonomous practice of amplified musics for young people.


  • Résumé

    “Modern musics”, aesthetics with moving out lines excluded until today from the national musical training centers are for a short time put in the middle of a process of institutionalization with their becoming in the music schools and beyond that, in the “schoolish form” through their assimilation of customs, rites and codes although adapted to this new styles still pledge allegiance to a normative légitimation system, source of stipulated or prohibited behaviors. More and more young “heirs” with diversified cultural practices choose these degree courses for amateur or professional musicians, others on the other hand still stay cut off from the system. In this study, we will take an interest in those who develop their practices of “modern musics” out off formal schoolish educational surroundings and we suggest to analyze the cultural, social and educative stakes of the type(s) through their trajectories, interests and strategies out from the institutionalized and didactical form. We try to find through an ethno methodological approach which will allow us to understand as the interactions between the characters as the musical practices staid until today cut off the cultural legitimity, if these practices introduce “another socialization form”.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.