L’évaluation de groupes de thérapie relationnelle de femmes âgées, atteintes de la maladie d’Alzheimer, à un stade avancé

par Sue Ellen Dayoub (Harfouche)

Thèse de doctorat en Psychologie. Psychopathologie et psychologie cliniques

Sous la direction de Louis Ploton.

Soutenue le 23-05-2011

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Santé - Individu - Société (laboratoire) .

Le président du jury était François Blanchard.

Le jury était composé de Jean Vézina, Jean Vion-Dury, Alain Sagne, François Osiurak.


  • Résumé

    Objectif - Le nombre de patients souffrant de la maladie d’Alzheimer augmente de plus en plus or il n'existe toujours pas de traitement qui puisse arrêter son évolution. L’objectif de l’étude est de mettre en évidence l’intérêt de dispositifs groupaux à médiation «chant», avec une méthodologie d’inspiration psychodynamique, sur les troubles psycho-comportementaux et la dépression des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer à un stade avancé (MMS ≤ 10). Méthode - Nous avons constitué 10 groupes de 6 à 8 femmes âgées chacun, bénéficiant d’une participation à un groupe thérapeutique de chant sur 12 séances hebdomadaires et 10 groupes « témoin » de 6 à 8 femmes âgées chacun, ne bénéficiant pas d’une participation à ces groupes. Tous les sujets ont été évalués (chant et témoin) en début et en fin de session de l’activité chant. Les outils utilisés sont le NPI (Inventaire Neuro Psychiatrique), l’échelle de Cornell et l’échelle de Cohen-Mansfield.Résultats - Pour les 61 sujets ayant participé aux groupes « chant », nous observons une amélioration significative (p < 0.01) à toutes les échelles mais la taille de l’effet (associée à la thérapie de groupe) est très grande.Conclusion - Nous avons pu mettre en évidence un impact statistiquement significatif des groupes de sociothérapie, à médiation « chant », sur la thymie et sur les troubles psycho-comportementaux. Cette amélioration a été constatée sur les trois échelles (NPI, CMAI, Cornell).

  • Titre traduit

    Assessment of relational therapy group of elderly women, suffering from Alzheimer's disease at an advanced stage.


  • Résumé

    Aim - The number of patients with Alzheimer's disease increases more and more (a pathology for which there is still no treatment that can stop its progression). The aim of this study is to highlight the interest of "song mediated groupal therapy (psychodynamic inspired group therapy) on behavior disorders and depression when taking care of elderly people with Alzheimer's disease at an advanced stage.Method - We create 10 groups of 6 to 8 elderly women each that would participate to twelve overall therapy group seances at a single seance per week basis. These are named “singing groups”. We create 10 groups of 6 to 8 elderly women each the so called "control groups", that would not participate to the group therapy.We evaluate the groups (control and singing) twice; at the beginning and the end of the session. The tools that are used are the NPI (Neuro Psychiatric Inventory), the Cornell scale and the Cohen-Mansfield agitation inventory.Results - For the 61 subjects who participated to the “groups singing”, we observed a significant improvement (p <0.01) at all scales but the size effect (associated to the group therapy) is very large.Conclusion - In conclusion, we were able to demonstrate an impact on the humor and the psychobehavioral disorders, with a statistically significant impact with an acceptable number of subjects. This improvement was noticed on the three scales (NPI, CMAI, Cornell).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.