La répartition des pouvoirs en Syrie à l’époque du Bronze Récent : d’après les textes akkadiens d’Emar et d’Ougarit

par Omar Mahmoud

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Olivier Rouault.

Soutenue le 02-04-2011

à Lyon 2 , dans le cadre de École doctorale Histoire, géographie, aménagement, urbanisme, archéologie, sciences politiques, sociologie, anthropologie (Lyon) , en partenariat avec Archeorient - Environnement et societes de l'Orient ancien (laboratoire) .

Le président du jury était Hedwige Rouillard.

Le jury était composé de Pierre Bordreuil, Florence Malbran-Labat, Maria Grazia Masetti-Rouault.


  • Résumé

    L’intérêt historique suscité par la richesse des vestiges provenant d’Emar et d’Ougarit ainsi que de plusieurs autres cités de l’époque, notamment Alalaḫ, nous a poussé à nous intéresser à la répartition des pouvoirs en Syrie à l’époque du Bronze Récent, question pour laquelle peu d’études des synthèse ont été consacrées à l’heure actuelle.Nous concentrerons notre étude sur plusieurs villes à l’époque du Bronze Récent, depuis le début de la deuxième moitié de deuxième millénaire jusqu’au début de XIIe siècle av. J.-C.Certes, Il existe un pouvoir religieux, économique ; mais le plus souvent la notion de pouvoir sous-entend la présence d’une puissance politique à laquelle est soumise une communauté. Nous distinguerons donc les termes d’ « autorité » et de « pouvoir », ce dernier devant être considéré comme l’application et la manifestation de l’autorité.Les textes anciens représentent pour notre étude une documentation directe. Les tablettes provenant des cités syriennes de cette époque sont au cœur de notre étude. Il s’agit surtout de tablettes cunéiformes écrites en akkadien.Nous pensons qu’une recherche analytique et comparative nous aidera de mieux connaître les différents types de pouvoir en Syrie, de repérer les divers détenteurs du pouvoir au Bronze Récent et de définir les caractéristiques propres à l’organisation politique syrienne durant cette même période.

  • Titre traduit

    The distribution of power in Syria in the Late Bronze Age : according to the Akkadian texts from Emar and Ugarit


  • Résumé

    The historical interest generated by the rich archaeological remains from Emar and Ugarit as well as several other cities of the era, including Alalah, encouraged us to take an interest in the distribution of power in Syria at the Late Bronze Age, a question for which few synthesis studies have been devoted today. We focus our study on several cities during the Late Bronze Age, since the beginning of the second half of the second millennium to the early twelfth century BC.Certainly, there is a religious power and economic power, but more often the notion of power implies the presence of a political power which is subject to a community. We therefore distinguish the terms “authority” and “power”, the latter to be considered the application and demonstration of authority. The ancient texts represent a direct documentation for this study. The akkadian cuneiform tablets from the Syrian cities of this period are in the middle of our research.We believe that a comparative and analytical research will help us better understand the different types of power in Syria, to identify the various rulers of the Late Bronze Age and define the characteristics of the Syrian political organization during this period.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.