Communautés locales de l’âge du Fer dans l’Iran septentrional : variation régionale de la forme, de la chaîne opératoire et de la fonction de la céramique non-utilitaire

par Yui Arimatsu

Thèse de doctorat en Langues, histoire et civilisations des mondes anciens

Sous la direction de Rémy Boucharlat.

Le président du jury était Astrid Nunn.

Le jury était composé de Bruno Overlaet, Christian Konrad Piller, Pierre Lombard.


  • Résumé

    En analysant le matériel provenant d’une région montagneuse qui s’étend au nord de l’Iran, nous étudions les sociétés locales de l’âge du Fer (fin du IIe - fin du Ier millénaire avant J.C.). Bien que l’on ait déjà noté les particularités de la culture matérielle de l’Iran septentrional par, il n’existe guère d’études synthétiques sur la culture matérielle, sa chronologie, et les représentations des sociétés qu’elles permettentNous utilisons des données anciennes, les unes publiées les autres inédites, et des données nouvelles : nous avons étudié les unes et les autres en Iran et au Japon. Quatre sujets sont traités : l’élaboration de la chronologie, la diversité régionale des céramiques, l’évolution des pratiques, et la distribution des sites.En nous fondant sur les résultats de ces analyses et sur le cadre méthodologique et les hypothèses de travail de l’ethnologie, de l’ethnoarchéologie et de la sociologie, nous tentons d’interpréter les céramiques particulières et les pratiques funéraires, qui sont considérés comme représentatifs de la culture matérielle de l’Iran septentrional, comme l’organisation sociale qui a permis d’organiser les relations entre les populations qui menaient une vie dispersée et fluide selon des conditions géographiques variées. On observe que l’organisation sociale n’a pas structuré la société locale de manière stable. Dans la deuxième moitié de l’âge du Fer, on peut considérer qu’avec la pénétration du nouvel ordre symbolique, la société locale qui vivait dans des conditions naturelles variées, les modes d’occupation ont évolué, ainsi que les traditions techniques. En même temps, avec l’évolution des pratiques funéraires vers la simplicité, les pratiques autour du bâtiment collectif se sont propagées dans l’espace de la région. Dans l’Iran septentrional, l’âge du Fer correspond historiquement à l’époque de ces évolutions structurelles des sociétés locales.

  • Titre traduit

    Local communities of the Iron Age in northern Iran : Regional variation in forme and in chaîne opératoire, and function of the non-utilitarian pottery


  • Résumé

    Analyzing the material from a mountainous region of northern Iran, we investigate the image of a local society during the Iron Age (Late 2nd - late 1st millennium B.C.). Although the peculiarities of the material culture of that region have been recognized since long, there are not enough comprehensive studies on the material culture, chronology, and precise representations of the societies.For this purpose, we deal with old data, some published other unpublished, as well as new material including a lot of unpublished ones that we have studied in Iran and Japan. Four main topics are treated: chronology, change and regional diversity of pottery, evolution of practices, and distribution of sites. Based on the results of these analyses and on the methodological framework and working hypotheses deriving from the results of ethnology, ethno-archaeology and sociology, we try to interpret the peculiar ceramics and the funerary practices, which are considered as representative of the material culture of Northern Iran, as well as the social organization which permitted to maintain the relationship between the populations who fluidly and dispersed lived in that area which presents various geographic conditions. Finally, one concludes that the social organization did not structure in local society in a stable manner.In the second half of the Iron Age, we can consider that, with the penetration of the new symbolic order, the local society which lived under varied natural conditions, modes of occupation and habitation and technical traditions have changed. During the same period, with the evolution of funeral practices towards simplicity, practices in public spaces and buildings extended over the region. In northern Iran, the Iron Age historically corresponds to the time of these structural changes in local society.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.