Le processus astériforme : une clé pour appréhender la clinique du sujet victime de violence

par Anne Marie Georges (Leclerc)

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Bernard Duez.

Le président du jury était Alain Ferrant.

Le jury était composé de François Marty, Jean-Pierre Pinel.

Les rapporteurs étaient François Marty, Jean-Pierre Pinel.


  • Résumé

    Une situation de violence intentionnelle infligée de l’extérieur, propulse le sujet sur une scène qui infiltre le présent d’une actualisation du passé et provoque un vertige abyssal qui invite à une figurabilité interne de traumas primordiaux conjugués à l’évènementiel. Cette expérience a valeur d’épreuve et force la mise au travail psychique.En s’appuyant sur la clinique des violences conjugales et de celle des victimes d’agression « sur la voie publique », trois axes de recherche sont proposés :- Les processus de répétition agis, cauchemardés ou oralisés, agents de changement.- Le corps et la psyché en tant que surfaces de réception et de figuration des violences- La prégnance du détail comme moteur essentiel du traitement du trauma.A la suite d’une agression, le processus astériforme fournit des points d’accroche pour faire bord au risque d’anéantissement grâce à un mouvement de reprise, par diffraction, focalisation, et unification-différenciation. Faute de pouvoir se représenter l’irreprésentable, à savoir le Réel de la mort, le sujet trace une esquisse, et met en place les prémices d’une figuration dont il va pouvoir se saisir. Après l’effondrement se dessine une possibilité de reconstruction.

  • Titre traduit

    The shaped asterism process : a key to the clinical understanding the victim subject of violence


  • Résumé

    In situations where violence is deliberately inflicted from outside, the victim is propelled into a position where the present is infiltrated by an actualisation of the past and provokes a deep confusion linked to internal experiences of past events and primordial traumas. This experience has a test value and forces the beginning of the psychical work.Three axes of research are proposed in considering the victim experience in domestic as well as public violence:- To consider using acted, nightmares and verbalisation process of repetition as agents of change.- The body and the psyche as surfaces for reception and figuration of violence.- The use of expressed salient details as a driving force of the trauma treatment.Following an attack, the psychic asterism approach provides reference points and is able to promote the recovery process by way of diffraction, focusing an reunifying. In an attempt to represent the unrepresentable together with the reality of death, the victim will start to sketch the beginning of a figuration which he will be able to grab.Following a collapse, there begins to appear a possibility of rebuilding.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.