Effets du ranélate de strontium, un traitement anti-ostéoporotique, sur le minéral osseux

par Audrey Doublier

Thèse de doctorat en Biologie humaine. Thérapeutique

Sous la direction de Georges Boivin.

Le président du jury était Gérard Panczer.

Le jury était composé de Roland D. Chapurlat, Bénédicte Pinguet.

Les rapporteurs étaient Patrick Ammann, Christian Rey.


  • Résumé

    Le ranélate de strontium, prescrit dans le traitement de l'ostéoporose ménopausique, possède 2 atomes de strontium stable pouvant se fixer au minéral osseux. Le strontium a un effet dissociant sur le remodelage osseux, diminuant la résorption tout en augmentant la formation. Cependant, ses effets osseux ne sont pas complètement élucidés, en particulier ses interactions avec le minéral. Chez le singe, le strontium maintient à un niveau physiologique les propriétés intrinsèques majeures du tissu osseux, que ce soit aux niveaux tissulaire global ou des unités de remodelage. Chez la femme ostéoporotique ménopausée traitée par le ranélate de strontium, les caractéristiques du cristal d'apatite sont maintenues à un niveau physiologique. Par ailleurs, quelle que soit la durée du traitement (2 à 96 mois), le strontium est toujours distribué de façon hétérogène, présent principalement dans l'os récent formé pendant le traitement, les aires osseuses contenant du strontium augmentent progressivement mais de moins en moins avec la durée du traitement. Le contenu osseux focal en strontium est stable de 2 à 60 mois puis augmente de 60 à 96 mois, et la minéralisation secondaire est maintenue à un niveau physiologique. Enfin, après 6 et 12 mois de traitement, le ranélate de strontium maintient normaux les principaux paramètres reflétant la minéralisation secondaire, et ses effets sont similaires à ceux de l’alendronate. En conclusion, le ranélate de strontium maintient une qualité normale de la minéralisation secondaire, que ce soit à court ou à long terme, et quel que soit le modèle étudié. Le ranélate de strontium maintient également la microdureté osseuse, les caractéristiques minérales et organique tissulaires, ainsi que la structure du cristal d'apatite

  • Titre traduit

    Effects of strontium ranelate, an anti-osteoporotic drug, on bone mineral


  • Résumé

    Strontium ranelate, a treatment of postmenopausal osteoporosis, contains 2 atoms of stable strontium which interact with bone mineral. Strontium have a dissociating effect on bone remodeling, decreasing resorption while increasing formation. However, its bone effects are not fully clarified, in particular its interactions with mineral. In monkeys, strontium maintains the major intrinsic properties of bone at a physiological level, either at the global tissue or the bone structural units levels. In postmenopausal women treated with strontium ranelate, the characteristics of apatite crystals are maintained at a physiological level. Moreover, whatever the duration of treatment (2 to 96 months), strontium is always heterogeneously distributed, mainly present in recent bone formed during treatment, bone areas containing strontium progressively increase but less and less with the duration of the treatment. Focal bone strontium content remains stable from 2 to 60 months and then increase from 60 to 96 months, and secondary mineralization is maintained at a physiological level. Finally, after 6 and 12 months of treatment, strontium ranelate maintains normal the main parameters reflecting secondary mineralization, and its effects are similar to those of alendronate. To conclude, strontium ranelate maintains a normal quality of secondary mineralization, either after a shortterm or a long-term treatment, and whatever the model studied. Strontium ranelate also maintains bone microhardness, tissular mineral and organic characteristics, as well as the structure of apatite crystals

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.