Protection du cœur ischémique au cours de la reperfusion par le post-conditionnement et la basse pression

par Souhila Benhabbouche

Thèse de doctorat en Physiologie cardiovasculaire

Sous la direction de René Ferrera.

Le président du jury était Michel Ovize.

Les rapporteurs étaient Christophe Ribuot, Fabrice Prunier, Denis Angoulvant.


  • Résumé

    Bien qu’il ait prouvé son efficacité dans différentes espèces (lapin, porc, souris,…) ainsi que dans différents organes (rein, foie coeur, poumon,…), le Postconditionnement (PostC) peut être limité par plusieurs facteurs. Parmi les limites du Post C, on note la nécessité de son application à l’initiation de la reperfusion. L’objectif de notre travail était d’évaluer la protection induite par la Basse pression de reperfusion (BP) après un décalage temporel de son application et d’étudier les principales fonctions mitochondriales connues pour être impliquées dans la cardioprotection. Nos résultats nous ont permis de démontrer que, contrairement au PostC, la BP pouvait s’appliquer avec succès même après un décalage temporel de 10 minutes après le début de la reperfusion. Cette protection décalée est en lien avec les fonctions mitochondriales, en particulier, l’inhibition du pore de transition de perméabilité mitochondriale (PTPm). L’utilisation de la cyclosporine A (CsA), puissant inhibiteur de l’ouverture du PTPm, permet également de décaler de 10 minutes la manœuvre de protection à la reperfusion dans le modèle de coeur isolé perfusé de rat. Le PostC, comme la BP, utilise deux sources de production de NO (NOS et Xanthine oxydase reductase) pour induire la cardioprotection. Ces résultats nous semblent importants dans le sens où ils proposent une nouvelle fenêtre thérapeutique pour combattre les dégâts liés à l’ischémie/reperfusion, la BP

  • Titre traduit

    Protection of ischemic heart at reperfusion by post conditioning and low pressure reperfusion


  • Résumé

    Although its efficacy in various species (rabbit, pig, mouse,…) and various organs (kidney, liver heart, lung), Postconditioning (PostC) can be limited by many factors such as the necessity of its application in the initiation of the reperfusion. The objective of our work was to evaluate the protection by low pressure reperfusion (LPR) with delayed intervention at reperfusion and to study the mitochondrial functions which are known to be involved in the cardioprotection. Our results showed that, contrary to PostC, LPR can protect until 10 minutes of its delayed intervention at reperfusion. This delayed protection is in correlation with mitochondrial functions, particularly, inhibition of mitochondrial transition pore (PTPm). Cyclosporine, inhibitor of PTPm, has also shown protection until 10 minutes of delayed intervention, on isolated heart rat model. PostC, like LPR, use tow sources of prodution of NO (NOS and Xanthine oxydase reductase). These results seem, to us, very important because they propose LPR as a new therapeutic window to reduce ischemia/reperfusion injury

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.