Mesure de l’exposition au rayonnement ultraviolet solaire pour les études épidémiologiques

par Isabelle Chaillol

Thèse de doctorat en Santé publique

Sous la direction de Jean-François Doré et de Mathieu Boniol.

Le président du jury était Jean-Pierre Boissel.

Le jury était composé de Colette Brogniez.

Les rapporteurs étaient Maria-Sofia Cattaruzza, Gilles Dixsaut.


  • Résumé

    Le rayonnement ultraviolet (UV) est un cancérigène pour lequel peu d’informations sur l’exposition des populations est disponible. L’intensité et les variations de l’exposition au rayonnement UV solaire, principale source d’exposition, a un impact sur la santé mais il est difficile de les surveiller. Le travail de cette thèse a permis de développer un outil pour une estimation quantitative de l’exposition individuelle à l’UV solaire pour l’épidémiologie. Nous avons créé un atlas des moyennes mensuelles d’irradiation journalière en Europe. Certaines données manquantes au niveau des pays nordiques en hiver ont dû être extrapolées. Nous avons vu que la saisonnalité est forte et que la répartition spatiale ne suit pas seulement le gradient de latitude. Par exemple, l’irradiation UV est plus élevée au sud des pays nordiques qu’au centre de l’Europe. Une enquête a été menée dans huit populations européennes afin d’estimer l’exposition individuelle. Ces populations ont des comportements différents vis-à-vis de l’exposition au soleil. Après une étape de modélisation pour estimer les données d’irradiation UV manquantes au nord de la Norvège sur l’ensemble de l’année, nous avons pu quantifier l’exposition chronique et l’exposition pendant les vacances dans trois populations (française, italienne et norvégienne). L’outil développé au cours de cette thèse pourra être utilisé pour de futures études épidémiologiques qui permettront de connaître l’exposition au rayonnement ultraviolet solaire de populations et de mieux comprendre son rôle dans l’étiologie de diverses maladies, telles que les cancers cutanés.

  • Titre traduit

    Measurement of solar ultraviolet radiation exposure for epidemiological studies


  • Résumé

    Ultraviolet radiation (UV) is a carcinogenic agent for which little information on human exposure is available. The intensity and the changes of solar UV exposure, which is the main source of exposure, have an impact on health but are difficult to monitor. The work of this thesis led to the creation of a tool for quantitative estimation of individual exposure to solar UV that can be used in epidemiological studies. We created an atlas of monthly average daily radiation across Europe. Some missing values from the Nordic countries during winter had to be extrapolated. We observed a strong seasonality and characteristics in the spatial distribution which does not always follow the gradient of latitude. For instance, UV radiation is higher in the southern area of the Nordic countries than in central Europe. A survey was conducted in eight European populations to estimate individual exposure. These populations have different behaviours regarding sun exposure. After a step of modeling to estimate missing values in northern Norway throughout the year, we quantified chronic and holiday exposure in three populations (France, Italy and Norway). The tool developed during this thesis will be used for future epidemiological studies that will contribute to improving the knowledge about UV exposure in populations and better understanding its role in the aetiology of various diseases, such as skin cancers.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.