Entraîneur de football : histoire d’une profession de 1890 à nos jours

par Laurent Grün

Thèse de doctorat en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives

Sous la direction de Thierry Terret et de Alfred Wahl.

Le président du jury était André Désiré Robert.

Le jury était composé de Anne Roger.

Les rapporteurs étaient Nicolas Bancel, Luc Robène.


  • Résumé

    Dès 1890, les footballeurs français de haut niveau ont suscité l’intérêt de publics toujours plus nombreux. Mais s’ils ont été les premiers à attirer l'attention de l'opinion, il s'avère que les entraîneurs, qui sont demeurés longtemps méconnus, ont joué un rôle primordial dans l'évolution et les progrès du football français. A partir des années 1920, ils investissent le champ du ballon rond et tentent d'imposer leur vision de la pratique et de l'entraînement. Mais ils se heurtent à divers obstacles qui entraveront leur influence durant des décennies. L'ensemble des entraîneurs professionnels ne se constitue en véritable profession qu'à partir des années 1950, en s'appuyant sur une « Amicale », une organisation déterminante dans la structuration de leur identité, ainsi que sur une formation performante. Les entraîneurs deviennent plus visibles aux yeux du grand public depuis les années 1980. Mais en fait cette exposition médiatique est à double tranchant : si elle permet de souligner leur rôle dans les progrès du football français, elle met davantage encore en péril une stabilité professionnelle qui leur a toujours été contestée. L'histoire de la profession des entraîneurs s'organise autour de l'action d'individualités déterminantes comme Gabriel Hanot ou Georges Boulogne, mais également d'actions collectives souvent initiées par leur syndicat, mais aussi par leur hiérarchie représentée par la Direction Technique Nationale. Ces hommes et ces organisations ont pris conscience que l'action des entraîneurs ne se limite pas au terrain, ni à l'entraînement et à la compétition et que leur profession présente de nombreuses caractéristiques du travail des cadres.

  • Titre traduit

    Football’s coach : history of an occupation from 1890 till nowadays


  • Résumé

    Since 1890, élite French footballers have become the centre of interest for an ever increasing number of people. But although players were the first to attract attention, it is taken for granted that coaches played the most prominent role in the evolution and improvement of French soccer. However, they remained largely unknown for many years. As early as the 1920s, they invested the area of French soccer and tried to teach their own perception of how to train for an play the game. But they faced some difficulties, which would slow their influence for several decades. Coaching did not become a real occupation till the 1950s, when they created an organization called “Amicale”, which played a decisive part in establishing their own identity as well as creating an efficient academy process. Coaches have become better known by the general public since the 1980s, but this new media coverage is a two-edged sword: on the one hand, it gives them credit for their action in improving French football, but on the other hand it threatens more and more their professional stability, which they have always been denied. The history of professional coaching suggests we take a look at the action of decisive individuals like Gabriel Hanot or Georges Boulogne, but also at collective actions which were often driven by their own union, or by their hierarchy through the D.T.N. (National Technical Direction). These men and organizations have become aware of the fact that coaching does not amount to the practice pitch alone, nor to training and competition, and that their occupation shows many similarities to managerial work.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?