Adaptation des contraintes OCL lors de l'évolution des métamodèles et modèles

par Kahina Hassam

Thèse de doctorat en STIC

Sous la direction de Salah Sadou.

Soutenue en 2011

à l'Université européenne de Bretagne .


  • Résumé

    Les applications informatiques sont désormais le support de la plupart des processus métiers. La moindre défaillance, panne ou immobilisation peut conduire à une dégradation importante du service rendu. Le secteur du logiciel, fer de lance de la mouvance "nouvelle technologie", doit donc relever le double défi posé par une complexité croissante et par un renforcement des attentes des décideurs et des utilisateurs. Le secteur arpente depuis plusieurs années maintenant le chemin menant à la quête de la plus grande qualité, à coûts et délais maîtrisés. Une nouvelle façon d'envisager la production et la maintenance des systèmes logiciels consiste à s'appuyer sur des modèles, qui sont considérés comme des entités de première classe. Il s'agit de l'ingénierie dirigée par les modèles (IDM), ou Model Driven Engineering (MDE) en anglais. Dans ce paradigme de développement, la modélisation d'un logiciel impose souvent l'usage de nombreux modèles conformes à différents langages. Or, pour garantir un usage efficace de ces modèles par des algorithmes, ces modèles et les langages de modélisation utilisés doivent être bien définis. Pour cela, du fait du manque d'expressivité des langages de métamodélisation et de modélisation utilisés, il est souvent nécessaire de rajouter des contraintes aux métamodèles et modèles sous peine de sous-spécifier la syntaxe d'un langage ou la description dun système logiciel. L'OMG (Object Management Group) propose d'exprimer rigoureusement ces contraintes à l'aide d'un langage appelé OCL (Object Constraint Language). Au cours du développement ou de la maintenance d'un logiciel, les modèles et langages de modélisation doivent évoluer pour s'améliorer, corriger des erreurs ou répondre à de nouveaux besoins. Dans le cadre IDM, cette évolution peut se faire de diverses manières : par adaptations progressives ou bien par l'application dun processus automatique de transformation de modèles. Malheureusement, durant ces évolutions les contraintes OCL associées aux métamodèles ou aux modèles sont souvent oubliées ou alors réécrites à la main ce qui peut entraîner des incohérences ou prendre énormément de temps. L'objectif de cette thèse est donc de définir des concepts et des outils permettant dans un cadre dirigé par les modèles d'adapter aussi automatiquement que possible les contraintes OCL associées à un modèle en évolution.

  • Titre traduit

    Adapting OCL constraints to model and metamodel evolution


  • Résumé

    System applications support most of business processes. Any failure, breakdown or immobilization can lead to significant degradation of service. The software sector is considered among the leading sectors in introducing "new technologies". For that, a dual challenge concerning the increasing of complexity and supporting policy makers and users expectations should be handled. The sector surveyed for several years now the way to achieve higher quality, less cost and time. A new approach for the production and maintenance of software systems is to rely on models, which are considered as first-class entities. This is the model driven engineering (MDE). In this paradigm of development, modelling software often requires the use of many models according to different languages. However, to ensure effective use of these models with algorithms, models and modelling languages used must be well defined. Due to the lack of expressiveness of the used modelling and meta-modelling languages, it is often necessary to add constraints on meta-models and models. The OMG (Object Management Group) proposes to rigorously express these constraints using a language called OCL (Object Constraint Language). During development or maintenance of software, models and modelling languages must evolve to improve correct errors or respond to emerging needs. In MDE context, this may be done in various ways: either by progressive adaptation or by applying a process of automatic model transformation. However, during these evolutions the OCL constraints associated to meta-models or models are omitted or rewritten by hand, which is time consuming and error prone. The objective of this thesis is to define concepts and tools in a model driven engineering context to adapt as automatically as possible OCL constraints during model evolution.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (XIV-152 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 145-152

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne-Sud (Lorient). Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.