School and literature : analyse des textes littéraires dans le système éducatif gambien

par Cherno Omar Barry

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Michel Beniamino.

Soutenue en 2011

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté des lettres et sciences humaines (autre partenaire) .


  • Résumé

    Tout enfant africain de la période avant le 21e siècle peut se vanter de mémoriser des pièces entières de Shakespeare, de discuter les points de vu de Gorges Orwell, Charles Dickens, et Mark Twain ou de citer des philosophies projetées par des écrivains grecs ou des philosophes occidentaux. Il n’y aurait aucun mal dans tout cela s'il n'y avait pas de défauts dans le processus. Le défaut majeur de la plupart de ces pays africains est le manque de reconnaissance de leurs propres écrivains au sein de leur système d'éducation. La Gambie a une histoire particulière par rapport à ses homologues anglophones de l’Afriqueubsaharienne. Elle était gouvernée de loin (de la Sierra Leone), elle accueillit les Africains libérés de la Sierra Leone, et l’islam a une forte emprise sur ce pays avant que l'éducation occidentale ait commencé à être introduite au début du 19e siècle. L'éducation n'a pas réussi aussi bien que prévu et cela allait contrarier les décideurs de l'époque. Par conséquent, lorsque le programme d'examen a été partagé entre quatre à cinq pays, la Gambie jouera un faible rôle dans le processus. La décision de recommander des livres, tels que les manuels de langue et les oeuvres littéraires, dépendait entièrement aux autres pays. Dans le processus, la littérature nationale n’a pas la présence escomptée dans le syllabus.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    = Ecole et littérature : analysis of the literary texts in the Gambian school system


  • Résumé

    Every African child of the pre-twenty-first century can boast of memorizing whole plays of Shakespeare, argue views of Gorge Orwell, Charles Dickens, and Mark Twain or cite philosophies projected by Greek writers or western philosophers. None of these would matter if there were no flaws in the process. The major flaw for most of these countries is the lack of recognition of their own writers within their systems of education. The Gambia has a peculiar history compared to its Anglophone counterparts in sub-Saharan Africa. It was governed from afar (from Sierra Leone), it accommodated the liberated Africans from Sierra Leone, and it has strongly been influenced by Islam by the time western education began to be introduced in the early 19th century. Education did not succeed as much as expected and this will frustrate policy makers of the time. Consequently, when the examination syllabus was shared between four to five countries, The Gambia will receive a weak role in the process. Decisions to recommend books, such as language textbooks and literature books lied entirely on the other countries. In the process, the national literature was present as expected in the syllabus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol., (350, 73 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.281-291, p.65-73

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.