Alliance thérapeutique en psychothérapie de l'enfant : évaluation et congruence des représentations des différents acteurs

par Fanny Marteau

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Stéphane Rusinek et de Bruno Vilette.

Soutenue en 2011

à Lille 3 .


  • Résumé

    Notre travail, que nous avons voulu à la fois expérimental et clinique, s'intéresse au concept d'alliance thérapeutique chez l'enfant en élaborant un outil ajusté à ses spécificités. Nous y élaborons une conception de la relation thérapeutique, basée sur l'établissement d'une triple alliance. Notre question porte sur le décalage des représentations de la situation thérapeutique entre les différents acteurs de la thérapie (enfants, parents, thérapeutes). Nous avons émis l'hypothèse que les représentations de chacun diffèrent en fonction du statut de chacun mais aussi de l'âge de l'enfant. Pour tester ces décalages de représentations, nous avons élaboré un outil, le Psyrep qui s'avère pouvoir être, dans un cadre écologique, utilisé comme médiateur de l'évaluation des discordances de représentations entre les acteurs. Dans une première étude, nous avons proposé à des enfants d'exprimer leurs représentations de divers aspects de la thérapie (la représentation du ressenti émotionnel, des normes morales et de la thérapie), et à des parents et thérapeutes d'exprimer ce que devaient être les représentations des enfants. Nos résultats mettent en avant l'existance de décalages dans les représentations des différents acteurs, comme nous en avions fait l'hypothèse. Dans une seconde étude, nous avons testé à nouveau ces décalages à l'aide du Psyrep dans un cadre plus écologique et nous avons cherché à savoir si cet outil, en réduisant les décalages, permettait une amélioration de l'alliance thérapeutique. Pour cela, nous avons demandé à des thérapeutes d'évaluer l'alliance à l'aide du questionnaire "HAQ-CP" auprès d'enfants et de parents commençant une thérapie. Dans la moitié des cas, le Psyrep était utilisé dans les premières séances comme outil d'explication des représentations, dans l'autre le thérapeute intervenait comme à son habitude. Les résultats montrent montrer que dans un cadre plus écologique, les décalages des représentations concernant la situation thérapeutique sont moindres. Ils montrent aussi, qu'au moins pour l'enfant, l'utilisation de l'outil de médiation qu'est le Psyrep, améliore l'alliance thérapeutique. Pour illustrer les possibilités d'utilisation clinique du Psyrep, nous présentons à la suite de ces deux études, deux cas de prise en charge dont les premières séances concernent l'élaboration d'un contrat thérapeutique après réduction des décalages de représentations à l'aide du Psyrep

  • Titre traduit

    Therapeutic alliance in child psychotherapy : evaluation and congruence representations of different actors


  • Résumé

    Our work, both experimental and clinical is about the concept of the therapeutic alliance in children by developing a tool tailored to his specifications. We developed a concept of the therapeutic relationship, based on the establishment of a triple alliance. Our main question concerns the gap of the therapeutic situation between the different actors of the therapy (choldren, parents, therapists). We hypothesized that the representation of each differs depends on their own status as well as the age of the child. To test these gap representations, we developed a tool, the Psyrep that can be an environmental framework, used as a mediatorof the evaluation of dissonance between the representations of actors. In a first study, we proposed to children to express their representations of various aspects of therapy (the representation of emotional feelings, moral standards and therapy), and we asked parents and therapists to express what should be the representations of the children. Our results highlighted the existence of gaps in the representations of different actors, as we had hypothesized. In a second study, we restested those gaps using the Psyrep in an environmental framework and we have investigated whether this tool, in reducing gaps, could allow and improve the therapeutic alliance. For this, we asked therapists to assess the alliance with the questionnaire "HAQ-CP" with children and parents at the beginning of the therapy. In half of the cases, the Psyrep was used in the first session as a tool for explicit representations, in the other the therapists intervened as usual. The results suggest that in a more environmental framework gaps representations regarding the therapeutic situation are lower. They also showed that at least for the child, the use of mediation tool, the Psyrep, improves the therapeutic alliance. To demonstrate the potential clinical use of Psyrep, we are presenting following these two studies, two clinical illustrations in which the first sessions are about the elaboration of a therapeutic contract after having reduced the gaps of representations with the Psyrep

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (207 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 149-167

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-47
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.