L'expérience de visite des enfants en musées de sciences dans le cadre des loisirs : logiques d'interprétation et enjeux d'un dispositif communicationnel

par Thérèse Martin

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communicationt

Sous la direction de Michèle Gellereau.

Soutenue en 2011

à Lille 3 .


  • Résumé

    Cette recherche s'intéresse à l'interprétation des enfants dans le cadre de leur expérience muséale sur le temps des loisirs, lors de la visite en famille ; elle s'inscrit parmi les questions de la médiation de savoirs dans le contexte de deux expositions temporaires à thème, relevant d'institutions muséales de sciences. Cette recherche, descriptive et compréhensive a nécessité la mise en place d'un dispositif communicationnel methodologique, "la mise en situation de rôle de guide" pour mettre au jour les logiques d'interprétation des enfants en tant que médiateurs entre l'exposition et un visiteur (le chercheur). Les enfants procèdent à des mises en relation avec les objets, le lieu, l'institution, et à des interactions avec le chercheur qui forment le substrat de récits de médiation soumis à notre analyse. Tout en tenant compte de la construction de la médiation en situation de guide, cette analyse a donné lieu à l'élaboration de cadres en jeu pour interpréter, selon les espaces discursifs de l'exposition des sciences (espace de la rhétorique, du jeu, de la performance) ainsi que l'espace de l'esthétique propre à la médiation des expositions retenues. Ce qui a permis d'élaborer quatre figures d'enfants-interprètes et leurs déclinaisons qui révèlent les modes d'appropriation de l'exposition par les enfants. Il s'agit de la figure de l'apprenant (selon l'approche de l'observateur, de l'expérimentateur et du perspicace), la figure du butineur explorateur, la figure du co-constructeur par le partage (selon l'approche du partage de connaissances ou du partage de la sensibilité esthétique), la figure de l'inventeur passionné (l'approche du passionné par son centre d'intérêt, par la scénographie, par le jeu). Dans le contexte muséologique, cette recherche s'inscrit plus largement dans une approche phénoménologique visant à comprendre les relations établies par les enfants avec le monde, ici avec le "monde synthétique" de l'exposition. Ce qui revient à comprendre la construction par les enfants du "monde utopique" de l'exposition lors de la visite. La médiation a permis de mettre en évidence à travers les relations, l'idée de partage lors de la visite, et de mieux connaître la culture muséale des enfants

  • Titre traduit

    ˜The œexperience of children visiting science museums during their free time : logics of interpretation and consequences of a communicational dispositive


  • Résumé

    This research focuses on the interpretation of children's reactions in the context of museum experiences outside of school with their families. It concerns the mediation of knowledge, in this case during two temporary, thematic exhibitions in science museums. This descriptive and comprehensive research required the creation of communications methodological device that "puts in place the role of a guide" so as to better reveal the children's different logics of interpretation as mediators between the exhibition and a visitor (the researcher). The children relate to the objects, to the place, to the institution and to interactions with the researcher, relations which form the underlying substrata of mediating texts which are then analyzed. Taking into account the constructed mediation of the role of a guide, this analysis resulted in the elaboration of contexts of play open to interpretation within the discursive spaces of the scientific exhibitions (spaces of rhetoric, play, and performance) as well as the chosen exhibitions' aesthetic spaces, also open to interpretation. Four figures of children-interpreters could be defined and delineated which reveal the different modes of the children's appropriation of the exhibitions : learners (who observe and experiment perspicaciously), busy bee collectors/explorers, sharers (who construct by talking over their knowledge and/or aesthetic reactions), passionate inventors (who pursue their centers of interest through the exhibits' scenes and through play). In the context of the logic of museums, this research belongs on a larger scale to a phenomenological approach which seeks to understand the relations the children establish with the world, here with the exhibitions "world of synthesis". This also implies understanding the children's construction of the exhibitions' "utopian world" as they are visiting them. The "guide's" mediation made it possible to reveal, through the children's relations, the idea of sharing during a visit and to better evaluate their museum culture

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (479, 208 p.)
  • Notes : Publication non autorisée
  • Annexes : Bibliogr. p. 453-465

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Echirolles, Isère). Centre de documentation Yves de la Haye.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D.CUL 313a
  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Echirolles, Isère). Centre de documentation Yves de la Haye.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : D.CUL 313b
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-41-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-41-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.