Etude des processus émotionnels et cognitifs impliqués dans le biais de récupération des souvenirs autobiographiques chez les consommateurs de substances

par Marie-Charlotte Gandolphe

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Jean-Louis Nandrino.

Soutenue en 2011

à Lille 3 .


  • Résumé

    La prévalence du rappel de souvenirs généraux ou biais de surgénéralité a été originellement envisagée comme une stratégie d'évitement émotionnel. Cependant, d'autres mécanismes peuvent être impliqués dans ce phénomène, comme un déficit du contrôle exécutif et un effet de capture lié à des modèles schématiques de soi indifférenciés et à la rumination mentale. Dans cette thèse, le rappel des souvenirs autobiographiques chez les consommateurs de substances a été investigué à travers trois études expérimentales, dans lesquelles des mécanismes impliqués dans le biais de récupération des souvenirs spécifiques ont été étudiés. L'ensemble des études mettent en évidence une difficulté d'accès aux souvenirs spécifiques chez les consommateurs de substances. A travers une première étude, nous avons démontré dans cette population que cette perturbation était observable aussi bien chez les patients dépendants que chez les individus présentant un abus de substances et qu'elle ne pouvait être réduite à un déficit global de la mémoire épisodique. La deuxième étude a permis de mettre en évidence l'existence d'un lien entre le niveau de spécificité des souvenirs autobiographiques et l'utilisation des stratégies cognitives d'évitement chez des patients dépendants et en population générale. Ce constat appuie l'hypothèse d'une stratégie de régulation émotionnelle en jeu dans la perturbation du rappel autobiographique. En revanche, aucon résultat ne permet de montrer l'implication d'un déficit du contrôle exécutif dans la réduction de la spécificité des souvenirs autobiographiques. Enfin, une troisième étude a permis de démontrer que le niveau de différenciation émotionnelle prédit le niveau de récupération des souvenirs autobiographiques chez les individus dépendants et en population générale. Une réduction de la spécificité persiste après arrêt de la concommation chez les patients dépendants. Ces trois études confirment une difficulté d'accès aux souvenirs spécifiques chez les consommateurs de substances, et permettent de mieux identifier les mécanismes impliqués dans ce déficit. Un ensemble de perspectives de recherches et d'applications cliniques sera discuté

  • Titre traduit

    Emotional and cognitive process underlying autobiographical memory retrieving deficit in substance consumers


  • Résumé

    A general mode of autobiographical memory retrieval also called overgeneral memory was originally assumed as a strategy of emotional avoidance. Nevertheless, other mechanisms can be involved in this phenomenon, such as a deficit on inhibition processes or a capture effect linked to undifferentiated self-schematic models or to rumination. In this thesis, autobiographical memories retrieval was investigated in three experimental studies, through which we tried to determine what were the mechanisms underlying the deficit of autobiographical retrieval in those patients. The results of the three studies reveal a difficulty in accessing specific memories in substance dependent patients. In the first study, we showed that this deficit was observable in dependent patients as well as in substance abusers and that it cannot be reduced to a global deficit of episodic memory. The existence of a link between the level of autobiographical memories specificity and the use of cognitive avoidance strategies in dependent patients and in general population was depicted in the second study. This result gives further evidence for the affect-regulating quality of reduced memory specificity. Then, through the third study, we proved thet the level of emotional diffrenciation predicts the level of memory specificity in dependent patients and in general population. A reduced specificity is still observable after withdrawal in dependent patients. These three studies confirm the existence of a difficulty in specific memories retrieving in substances consumers, and help at better identifying the mechanisms involved in this deficit. Some research perspectives and clinical applications will be discussed

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 205-232

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-33
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.