La Cour de Bourgogne à Paris, 1363-1422

par Florence Berland

Thèse de doctorat en Histoire médiévale

Sous la direction de Bertrand Schnerb.

Soutenue en 2011

à Lille 3 .


  • Résumé

    Paris, capitale du royaume de France, devient, au tournant du XVe s. Un enjeu du pouvoir. A la faveur de l'affaiblissement de la monarchie provoqué par la minorité puis par la folie de Charles VI, les princes de sang acquièrent une place primordiale dans le gouvernement et résident souvent à Paris, dont le contrôle conditionne celui du royaume. Ce travail étudie les relations qui, à la faveur de ces séjours, s'établissent entre la ville de Paris et la cour des ducs de Bourgogne Philippe le Hardi, Jean sans Peur et Philippe le Bon, jusqu'en 1422. La présence de la cour en ville se marque tout d'abord à travers les hôtels ducaux, mais également via les déplacements des membres de la cour et la diffusion dans l'espace urbain de signes y renvoyant. Des relations économiques s'établissent : la cour, en s'approvisionnant en ville, influe sur le marché urbain, tandis qu'en retour elle met en place une logistique adaptée. Les interactions au niveau des individus sont nombreuses : la cour intègre des Parisiens en même temps qu'elle facilite l'implantation de non-Parisiens en ville, le duc s'efforçant de limiter les confrontations tout en pratiquant une politique du don qui renforce ses réseaux au sein de la société urbaine. Enfin, la cour se donne à voir dans toute sa spécificité au cœur de la ville à travers des fêtes et manifestations qui sont autant d'occasions d'établir une forme de communication avec les Parisiens, mettant ainsi en lumière son rôle primordial dans l'exercice du pouvoir

  • Titre traduit

    ˜The œBurgundian court in Paris


  • Résumé

    At the turn of the 15th century, Paris, capital of the French Realm, became the centre of a major power stuggle. As the minority and then madness of King Charles VI weakened the monarchy, the Royal Princes began to play a dominant role in governing the country. They therefore stayed in Paris, as by controlling the capital they would also control the country. This work sets out to study the relations which developed between Paris and the court of the Dukes of Burgundy, Philip the Bold, John the Fearless and Philip the Good, during threir stays in the capital, until 1422. The presence of the court in the city was first and foremost visible through the ducal hotels, but also through the movements of court members and the urban spread of signs associated with the dukes. Economic ties were also developed : by buying goods from local merchants, the court influenced the urban market. At the same time, it also had to adapt its logistical organisation to the urban environment. On a personal level, courtiers and city-dwellers had numerous occasions to interact. The duke often intervened to prevent any tension between his people and the townsfolk, whilst building up his Parisian networks through generous gifts. Finally, the court was itself on display on feast days and other special occasions, which were also used as a means of communicating with the townspeople. This emphasises the role played by the court in the exercise of power

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (612 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 36-59. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1004
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-29
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.