Mémoire et écriture dans les œuvres d'Eilís Ní Dhuibhne et Nuala O'Faolain

par Chantal Dessaint-Payard

Thèse de doctorat en Langue et littérature anglaise et anglo-saxonne

Sous la direction de Fabienne Dabrigeon-Garcier.

Soutenue en 2011

à Lille 3 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche se propose d'explorer les liens étroits qui unissent mémoire et écriture chez deux auteures irlandaises contemporaines : Eilís Ní Dhuibhne et Nuala O'Faolain, dont l'une est romancière et nouvelliste, et l'autre journaliste venue tardivement à la littérature par le biais de l'autobiographie. Leur parcours différent permet d'affiner une réflexion sur la possibilité d'un dire et d'un souvenir féminin dans une Irlande traditionnellement patriarcale mais dont l'ouverture économique confronte le sujet féminin à une reconfiguration de sa quête identitaire et mémorielle. Au delà de thématiques communes aux deux auteures tels que l'exil, la recherche de la liminarité, la difficulté à entrer en écriture, il est intéressant d'étudier comment, à travers l'utilisation de l'intertextualité, de la tradition orale et la transgression des genres littéraires, ces deux auteures mettent en place une poétique et des stratégies d'écriture qui rendent compte de la dimension iconographqiue et des mécanismes associatifs de la mémoire dont l'inscription est présente tant dans la psyché que dans le corps féminin

  • Titre traduit

    Memory and writing in Eilís Ní Dhuibhne's and Nuala O'Faolain's works


  • Résumé

    This thesis purposes to explore the tight links that unite memory and writing in two contemporary Irish writers : Eilís Ní Dhuibhne and Nuala O'Faolain, the former being a novelist and short story writer while the latter was a journalist who accidently entered literature through the means of an autobiography. Their different evolution enables to probe into a reflexion on the possibility for Irish women to express themselves and to remember the past in a traditionally patriarchal Ireland whose economic opening forces the female subject to reconfigure her quest for memory and identity. Beyond the themes common to the two writers, such as exile, the search for liminarity, the difficulty to become a writer, it is interesting to study how, through the use of intertextuality, of oral tradition and the transgression of literary genres, those two authors develop a poetics and writing strategies that account for the iconographic dimension and the associative mechanisms of a memory whose inscription is to be found both in the female psyche and the female body

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (569 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 555-569

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-14
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.