Kaliningrad aujourd'hui : le développement spécifique de "l'otage" géopolitique des Russes

par Thomas Deconstanza

Thèse de doctorat en Études slaves

Sous la direction de Serge Rolet.

Soutenue en 2011

à Lille 3 .


  • Résumé

    Problématique : Comprendre dans un premier temps quelle a été la vocation de la région dans l'espace soviétique et les conséquences directes de la chute de l'URSS sur l'oblast, dans un deuxième temps l'échec relatif de "l'européanisation" de la région, de l'action du pouvoir central et des initiatives locales, et dans un dernier temps le "renouveau" de la région, et la meilleure adéquation des projets européens qui ont permis à Kaliningrad de développer une croissance modérée mais équilibrée. Thèse : Entre 1946 et aujourd'hui (2011), ce territoire a connu un développement complètement spécifique. Economiquement dynamique ou morose, Kaliningrad a été un formidable atout dans la géopolitique des Russes dans la Baltique. Sa situation géographique exceptionnelle qui devrait être un avantage pour en faire un pont entre l'Europe et la Russie est utilisé par Moscou, qui peut à n'importe quel moment casser la dynamique régionale de ce territoire pour défendre un intérêt national. Dans la première partie, qui comprend 5 chapitres, Thomas Deconstanza rappelle les circonstances de l'annexion de la région par l'Union Soviétique à la fin de la deuxième guerre mondiale ; dans le deuxième chapitre, il retrace les modalités concrètes de cette annexion marquées par la soviétisation de la mémoire, des lieux et des habitants, notamment grâce à un vaste déplacement de populations qu'il assimile à un "nettoyage ethnique" ; le troisième chapitre porte sur les différentes étapes de transformations économiques qu'a connues la région entre 1946 et la fin des années 80 (reconstruction, développement sectoriel, essouflement) ; le quatrième chapitre essaie de retracer la place de Kaliningrad dans les relations avec ses voisins immédiats (Lituanie, Pologne, RFA et RDA) ; enfin, le cinquième chapitre montre comment la région a abordé les transformations politiques et économiques liées à la perestroïka dans la 2e moitié des années 180, avec la création d'une zone franche qui voulait faire de Kaliningrad une sorte de modèle de développement pour le reste de l'URSS, mais qui est resté sans lendemain du fait de la chute du régime soviétique. La deuxième partie de la thèse qui porte sur les années 90 comporte quatre chapitres qui sont consacrés aux conséquences de l'éclatement de l'URSS et aux nouveaux types de rapports qui se mettent en place entre le Kremlin et l'oblast devenue désormais une enclave russe dans un entourage politique résolument orientée vers l'Union européenne ; le troisième chapitre analyse les conséquences de ce nouvel ordre géopolitique pour Kaliningrad ; le quatrième chapitre traite des difficultés du passage à l'économie de marché dans une région aux indicateurs assez contradictoires. La troisème partie s'intéresse à la dernière décennie (2000-2010) et s'efforce de démontrer que la repise actuelle du développement économique de Kaliningrad demeure tributaire des considérations géopolitiques des maîtres du Kremlin. Cette partie s'articule en trois chapitres. Le premier insiste sur le nouvel enjeu international dont a été l'objet Kaliningrad au moment de l'entrée dans l'Union Européenne des pays voisins ; le deuxième chapitre cherche à montrer comment le gouvernement de Vladimir Poutine a cherché à favoriser le développement de la région tout en le contrôlant étroitement. Enfin, le troisième chapitre analyse l'évolution de la situation de la région à l'aune des événements de l'année 2008 (retombées de la crise économique mondiale et de la guerre russo-géorgienne) et veut voir dans les décisions qui ont été prises par la suite par le Kremlin une remise en cause du modèle de développement de la région

  • Titre traduit

    Kaliningrad today : the specific development of a geopolitical of the Kremlin


  • Résumé

    Aim : To understand at first what was the vocation of the region in the Soviet Union and the direct consequences of the collapse of the USSR on the oblast, in a second step the relative failure of the "Europeanization" in the region, the action of the central government and local initiatives, and in a third step a "renewal" of the region, and the best match of the European projects in Kakiningrad heve to develop a moderate but balanced. Thesis : Between 1946 and today (2011), this region has developed on a specific way. Economically dynamic or doomed, Kaliningrad has been a tremendous asset in the geopolitics of the Russians in the Baltic. The geographical situation, that seems at first to be a great advantage for Kaliningrad in order to become a gate between Europe and Russia is used by Moscow which may at any time break the regional dynamics of his territory to defend a national interest have made it a hostage of Moscow. In the first part, which contains five chapters, Thomas Deconstanza recalled the circumstances of the region's occupation by the Soviet army at the end of World War II, in the second chapter, he traces the concrete aspects of annexation marked by Sovietization of memory, places and people, through a vast displacement of people which could be considered an "ethnic cleaning", the third chapter discusses the different stages of economic transformation experienced by the region between 1946 and the late 1980s (reconstruction, sectoral development), the fourth chapter tries to show the role of Kaliningrad in the relations with its immediate neighbors (Lithuania, Poland, FRG and GDR), and finally, the fifth chapter shows how the region started the political and economic transformations associated with perestroïka in the second half of the 1980s with the creation of a free zone ; that was aimed as to making out of Kaliningrad a kind of development model for the rest of the USSR, but remained short-lived due to the fall of the Soviet regime. The second part of the thesis started on the 1990 ; it has four chapters. The first two are which are devoted to the consequences of the breakup of the USSR and to the new types of relations that are being established between the Kremlin and the oblast, the third chapter analyzes the implications of the nex geopolitical order in Kaliningrad Russian enclave between Poland and Lithuania, now oriented towards the European Union. The fourth chapter discusses the difficulties of the transition to a market economy in a region with rather negative indicators. The third part looks at the past decade (2000-2010) and shows that the current recovery of economic development of Kaliningrad remains dependent on geopolitical considerations the Kremlin masters. This part is divided into three chapters. The first emphasizes the new international issue which has been the subject Kaliningrad at the time of entry into the European Union from neighboring countries, the second chapter seeks to show how the government of Vladimir Putin has sought to promote the development of region under a tight control. The third chapter analyzes the developments in the region of the light of the events of 2008 (impact of the global economic crisis and the Russian-Georgian war) and wants to see in the decisions that were subsequently taken by the Kremlin into question the development model of the region

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (431 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 410-430. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-5
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ZE-P 51660
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.