Luc-Albert Moreau, 1882-1948 : un peintre dans la grande guerre

par Sylvie Dumaine

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de François Robichon.

Soutenue en 2011

à Lille 3 .


  • Résumé

    L'œuvre de Luc-Albert Moreau consacrée à la Grande Guerre se compose de peintures, de dessins et d'illustrations. Né à Paris en 1882, mort en 1948, l'artiste ne revendique pas une appartenance à un mouvement artistique du XXe siècle, mais, il demeure un artiste moderne. Son œuvre est singulier, en ce sens qu'il peut apparaître comme la synthèse des différentes problématiques posées par la première guerre moderne : guerre invisible, guerre indicible ? La question est étudiée, jusqu'alors sur le fondement de l'opposition entre les artistes avant-gardistes et les artistes "classiques". Luc-Albert Moreau transcende ce clivage et révèle d'autres oppositions aussi fondamentales comme la postérité ou la simultanéité de l'œuvre artistique au regard de l'événement historique, la rivalité entre l'esprit Ancien Combattant et les autres. Il est un artiste et un soldat de Verdun qui a peint la guerre, après son retour du front. Il dément ainsi la thèse jusqu'alors établie selon laquelle les artistes n'auraient pas représenté la Première Guerre mondiale. Il est également un excellent lithographe en illustrant un ouvrage majeur, Le Chant Funèbre pour les morts de Verdun d'Henry de Montherlant

  • Titre traduit

    ˜A œpainter in the first modern war : Luc-Albert moreau (1882-1948)


  • Résumé

    The work of Luc-Albert Moreau dedicated to the Great War consists of paintings, drawings and pictures. Born in Paris in 1882, died in 1948, the artist does not claim any affiliation to an artistic movement of the XXth century, but he remains a modern artist. His work is singular, to the extent that it can appear as a synthesis between the different issues raised by the graphic representation of the first modern war : invisible war, or inexpressible war ? Hitherto, the question was analyzed on the basis of the opposition between the avant-garde artists and the classical ones. Luc-Albert Moreau goes beyond this divide and reveals other oppositions just as essential, such as the posterity and the simultaneity of the artistic work in the light of the historical event, the rivalry between the spirit of the Veteran and the others. He is an artist and a soldier of Verdun who painted the war, following his return from the front. He thus contradicts the thesis so far established that artists did not represent the First World War. He is also an excellent lithographer, for having illustrated a major book, the "Chant Funèbre pour les morts de Verdun", by henry de Montherlant

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (690 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 429-457. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 976-1
  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 976-2
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-4-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-4-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.