Le roman historique au féminin dans le Nord-Pas-de-Calais depuis 1990 : Marie-Paul Armand, Annie Degroote, Raymonde Menuge-Wacrenier et Gilberte-Louise Niquet

par Françoise Bourdon-Kuczaj

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Nelly Wolf.

Soutenue en 2011

à Lille 3 .


  • Résumé

    Publié dans les collections de terroir des grands éditeurs nationaux, le roman historique septentrional féminin a connu de grands succès de librairie. Il aborde des thèmes liés à la fois à l'Histoire, à la région et aux femmes. Les auteurs ont à elles quatre publié plus d'une trentaine de romans présentant les paysages diversifiés de la région débarassés de tous les sombres clichés qui la stigmatisent trop souvent. Elles dessinent une modélisation sentimentale du Nord qui s'appuie sur l'ethnographie régionale historique en accordant une place privilégiée à la condition féminine. Chaque romancière fournit sa propre vision : Marie-Paul Armand s'intéresse aux plus humbles des femmes dont elle peint les souffrances dans les situations les plus difficiles imposées par l'Histoire : du Second Empire à la grande Guerre, sans oublier le 1er mai 1891 à Fourmies. Annie Degroote, dans un registre beaucoup plus optimiste, s'attarde sur les incohérences de la société bourgeoise issue de la Révolution Industrielle qui semble porter en elle le germe de ses échecs. Raymonde Menuge-Wacrenier s'attache à retracer l'histoire du patrimoine local, agricole ou dentellier, assailli par les tourmentes de la guerre de 14-18. Gilberte-Louise Niquet, enfin, donne une grande leçon d'humanisme et de générosité en brossant le tableau de la société de la Belle-Epoque à l'entre-deux-guerres où les êtres les plus avantagés s'efforcent de soulager les souffrances des plus démunis. Par son souci de répondre à l'attente d'un vaste public à la recherche d'un monde disparu, le roman historique septentrional féminin appartient au courant de la postmodernité. En effet, bien qu'utilisant les procédés romanesques du XIXe siècle, de l'idéalisme au naturalisme et au populaire, il les détourne et joue de l'ironie, voire du pastiche, et parfois même d'une exgération poussée à l'absurde

  • Titre traduit

    The women's historical novel in the Nord-Pas-de-Calais since 1990 : Marie-Paul Armand, Annie Degroote, Raymonde Menuge-Wacrenier and Gilberte-Louise Niquet


  • Résumé

    Published in the great national publishers' local series, the northern women's historical novels include several best sellers. It deals with various themes related to History, the region and women. The four novelists alone have published more than thirty novels offering various regional sceneries cleared out of the dark clichés too often used to stigmatize it. They establish a sentimental pattern of the North which depends on the regional and historical ethnography giving a special place to the female condition. Each novelist gives us her own view : Marie-Paul Armand takes an interest in the most humble women. She depicts their suffering in the most difficult situations imposed on them by History : from the Second Empire to the Great War, not to mention the events on May 1st, 1891 in Fourmies. Annie degroote, in a more optimistic style, dwells upon the discrepancies of the middle-class society resulting from the Industrial Revolution which seems to wear the seed of its own failures. Raymonde Menuge-Wacrenier takes up with recounting the story of the local patrimony, either agricultural or lace, attacked by the turmoil of the First World War. Finally, Gilberte-Louise Niquet teaches a great lesson of humanism and generosity as she gives a quick outline of the society from the Belle Epoque until the interwar years, when the more favored people did their best to relieve the poorest of their suffering. With the sole intention to come up to a large public's expectations in quest of a vanished world, the northern women's historical novel belongs to the postmodernist current. Indeed, although it uses the fictional processes of the XIXth century, from ideamism to naturalism and populat trend, it diverts them and plays with irony, not to say pastiche, or even sometimes an overemphasis strechted to the absurd

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (423 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 401-411. Notes bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-3-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2011-3-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.