Un paradigme de programmation multi-niveaux pour le calcul numérique sur les machines post-petascales et exascales

par Maxime Hugues

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Serge Petiton et de Jean-Patrick Mascomère.

Soutenue le 13-05-2011

à Lille 1 , dans le cadre de École doctorale Sciences pour l'Ingénieur (Lille) , en partenariat avec Total (entreprise) .


  • Résumé

    L'arrivée des supercalculateurs post-petascales and exascales offre la perspective d'accélérer la résolution des problèmes d'ingénierie et aux modélisations hautement complexes. Cependant, ces futurs systèmes posent des problèmes aux informaticiens pour construire de telles machines. De nombreux problèmes doivent être résolus comme la tolérance aux pannes, la consommation énergétique et la programmation de ces systèmes complexes composés de milliard de coeurs.Dans cette thèse, nous nous sommes concentrés sur l'aspect programmation et proposons un paradigme de programmation multi-niveaux composé de trois niveaux. Pour le bas niveau, un paradigme data parallèle est proposé pour programmer les processeurs à nombreux coeurs pour sa focalisation sur la distribution et le mouvement des données. Nous avons implémenté et évalué le produit matrice vecteur creux suivant différents formats de matrice creuse sur un GPU pour illustrer ce point. Pour le niveau intermédiaire, nous proposons un paradigme à passage de messages de manière à optimiser les communications inter-processeurs et inter-noeuds. Pour le haut niveau, un paradigme de description de graphe est proposé pour programmer et gérer le parallélisme entre les noeuds.Avec une méthode d'inversion matricielle dense développée en YML, nous soulignons l'intérêt des graphes pour la réduction du temps à la solution et pour le support des communications asynchrones de facon transparente. L'intérêt des graphes est également démontré pour les optimisations d'entrées/sorties et leur support dans un modèle de programmation. Nous concluons finalement en analysant une telle proposition de paradigme de programmation pour les machines exascale et présentons la direction des travaux futurs.

  • Titre traduit

    A multi-level programming paradigm for numerical computing on post-petascale and exascale machines


  • Résumé

    The coming of post-petscale and exascale supercomputers offers the perspective to accelerate the solving of engineering problems and to highly complex modeling. However, these future systems challenge computer scientists to built such machines. Many issues must be faced such as fault-tolerance, energy consumption and the programming of these complex systems composed of billion cores.In this thesis, we have focused on the programming aspect and propose a multi-level programming paradigm composed of three levels. For the low level, a data parallel paradigm is proposed to program many-cores processors for its focus on data mapping and movements. We have implemented and evaluated the SpMV with various sparse matrix formats on GPU to illustrate this point. For the intermediate level, we propose a message passing paradigm in order to optimize inter-sockets and inter-nodes communications. For the high level, a graph description paradigm is proposed to program and manage the parallelism between nodes.With a dense matrix inversion method developed in YML, we underline the interest of graph for the Time-To-Solution reduction and for the support of asynchronous communications in a transparent way. The interest of graph is also demonstrated for I/O optimizations and for their direct support into the programming model. We finally conclude by analyzing a such proposition of programming paradigm for exascale machines and outlines the future work direction.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.