Etude du mécanisme d’agrégation de la protéine Tau et son inhibition par des composés polyphénoliques

par Anthony Daccache

Thèse de doctorat en Molécules et Matières Condensées. Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Philippe Cotelle et de Guy Lippens.


  • Résumé

    Les isoformes de Tau font parties d’une famille de protéines associées aux microtubules, principalement exprimées dans les neurones du système nerveux central. Ils favorisent l'assemblage de monomères tubuline en microtubules et leurs stabilités, jouant un rôle structurel clé dans les axones neuronaux. Dans la maladie d’Alzheimer et autres tauopathies, la protéine Tau agrège sous forme d’enchevêtrements fibrillaires impliqués dans les lésions intraneuronales et gliales. A l’heure actuelle, le processus d’agrégation présent au sein des tauopathies n’est pas complètement élucidé malgré un grand nombre d’études effectués in vitro. L’essentiel du travail présenté dans ma thèse est basé sur un modèle d’étude in vitro utilisant une protéine Tau recombinante présentant la mutation P301L. Ce mutant ainsi que d’autres fragments de Tau ont été utilisés pour mieux comprendre le mécanisme d’agrégation, comme par exemple le rôle des cystéines, ou de la région riche en proline. Nous avons montré par des mesures de diffusion de la lumière et fluorescence de la Thioflavine S qu’il existe un système d’agrégation indépendant des ponts disulfures intermoléculaires. Nous avons également étudié la capacité anti agrégative de plusieurs polyphénols naturels et endogènes. Notre attention s’est en particulier portée sur trois dérivés phénoliques obtenus à partir d'huile d'olive : l'hydroxytyrosol, l'oleuropéine, l'oleuropéine aglycone. Ce dernier a été trouvé plus actif que l’inhibiteur de référence de Tau, le bleu de méthylène. Des résultats similaires ont été obtenu avec des molécules issues de la dimérisation du DOPAL. L’activité inhibitrice de la fibrillisation de ces molécules peut même atteindre des valeurs submicromolaires.

  • Titre traduit

    Study of the aggregation mechanism of tau protein and its inhibition by polyphenolic compounds


  • Résumé

    Tau isoforms are part of the microtubule-associated proteins family, mainly expressed in neurons of the central nervous system. They promote the assembly of tubulin monomers into microtubules and their stabilities, playing a key structural role in neuronal axons. In Alzheimer's disease and other tauopathies, the tau protein aggregates as fibrillar tangles involved in intraneuronal and glial lesions. At present, the process of aggregation present in the tauopathies is not fully understood despite a large number of studies performed in vitro. Most of the work presented in my thesis is based on an in vitro model study using recombinant tau protein with the P301L mutation. This mutant and other fragments of Tau were used to better understand the mechanism of aggregation, such as the role of the cysteines or the proline-rich region. We have shown by measurements of light scattering and fluorescence of Thioflavin S there is a system of aggregation independent of intermolecular disulfide bonds. We also studied the ability of several anti-aggregative natural polyphenols and endogenous. Our attention was particularly focused on three phenolic derivatives obtained from olive oil: hydroxytyrosol, oleuropein, oleuropein aglycone. The latter was found more active than the reference inhibitor of Tau, methylene blue. Similar results were obtained with molecules from DOPAL dimerization. The inhibitory activity of fibrillization of these molecules can reach submicromolar values.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.