Traçabilité pour la mise au point de modèles et la correction de transformations

par Vincent Aranega

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jean-Luc Dekeyser et de Anne Etien.

Soutenue le 28-11-2011

à Lille 1 , dans le cadre de École doctorale Sciences pour l'Ingénieur (Lille) .


  • Résumé

    L'accroissement de la complexité des systèmes, des architectures matérielles et de la façon de les programmer a donné lieu à l'utilisation de nouveaux paradigmes pour simplifier leurs développements. Dans ce cadre, l'ingénierie dirigée par les modèles (IDM) propose de monter en abstraction pour aider le concepteur à se concentrer sur les fonctionnalités de son système plutôt que sur les détails d'implémentation. Dans ce cadre, les transformations de modèles et plus particulièrement les chaînes de compilation IDM proposent de soulager le concepteur en générant automatiquement le code d'une application à partir de modèles de conception. Néanmoins, l'application générée ne possède pas toujours le comportement ou les performances adéquates. Dans cette thèse, nous avons proposé deux approches pour la correction et l'optimisation de modèles reposant sur l'utilisation de la trace de transformations de modèles. Ces travaux reposent sur l'hypothèse forte d'une chaîne de transformations digne de confiance. Afin de construire une telle chaîne, il est important de tester les différentes transformations la composant. Afin d'aider au mieux les développeurs de chaînes lors des phases de test, nous avons fourni un moyen de localiser les erreurs dans une transformation et une chaîne de transformation. Nous avons aussi proposé un assistant afin d'aider à la mise en oeuvre de la technique d'analyse de mutation, technique en grande partie manuelle. Ces travaux ont été implémentés dans l'environnement Gaspard, un environnement de co-design de systèmes embarqués reposant sur l'utilisation de chaînes de compilations IDM.

  • Titre traduit

    Traceability to adjust models and correct transformations


  • Résumé

    The increasing complexity of systems, hardware architectures and how to program them, leads to new paradigms in order to simplify developments. In this context, model-driven engineering (MDE) proposes to work with abstract representation of a system to help the designers to focus on the features of their systems rather than on implementation details. In this context, model transformations, and especially MDE compilation chain, offers to relieve the designers by offering them an automatic code generation from high-level models. However, the generated application does not always have the expected behavior or performance. In this thesis, we propose two approaches for the correction and optimization models based on model traceability. This work is based on the strong assumption that the transformation chain is trustworthy. To build such a chain, it is important to test the transformations that composed it. In order to help the chain developers when building an MDE compilation chain, we provide a way to locate errors in transformations and transformation chains. We also propose an assistant to help the developers during the mutation analysis technique which remains manual. This work was implemented in Gaspard, a co-design environment of embedded systems based on MDE compilation chain.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.