Aux sources d'un marqueur neurophysiologique des émotions : l'activité électrodermale

par Pascal Deren

Thèse de doctorat en Histoire des sciences et épistémologie

Sous la direction de Bernard Maitte et de Henrique Sequeira.


  • Résumé

    L’émotion est caractérisée par la mobilisation conjointe du corps et de l’esprit. Ce statut particulier justifie l’attention particulière que lui portent tous ceux qui se consacrent à l’étude de l’homme. Très tôt, les médecins relèvent son influence dans la genèse des troubles hystériques et plus largement des maladies mentales. Ils vont en décrire les effets et chercher à en expliciter les mécanismes pour prévenir ou traiter les troubles qui leur sont associés. Les physiologistes, à leur suite, s’engagent dans l’étude systématique de la physiologie nerveuse. Ils mettent ainsi en évidence les réactions du système sympathique face aux différents modes d’excitation, parmi lesquelles ils identifient les stimulations émotionnelles. Les psychologues, enfin, dans leurs efforts pour comprendre le comportement humain, s'attacheront à étudier des fonctions d’une complexité croissante. Après avoir dégagé les lois des sensations et des mouvements, ils étendent leurs investigations aux fonctions supérieures, cognitives et affectives. Dès la fin du dix-neuvième siècle, le croisement entre ces trois champs de recherche met en lumière les avantages offerts par l’emploi des méthodes physiologiques pour identifier les marqueurs des phénomènes émotionnels. Il faudra cependant attendre les premières recherches psychanalytiques de C.G. Jung pour que le plus efficace de ces marqueurs, la réaction électrodermale, soit identifié et accepté.

  • Titre traduit

    Going back to the sources of a neurophysiological marker of emotions : the electrodermal activity


  • Résumé

    Emotion is identified by a conjugated mobilization of body and spirit. This particular matter of fact explains why anyone dedicating oneself to the study of human being pays a special attention to it. Very early, physicians notice its influence in the genesis of hysteric disorders and, more widely, of mental illnesses. They describe its effects and try to clarify its mechanisms to prevent or treat these disorders. Then, physiologists proceed to a systematic study of nervous physiology. They so bring to light the reactions of sympathic system during every kind of excitements, amongst which they identify the emotional stim1ulations. At last, psychologists in their efforts to understand human behavior, will attempt to study functions of an increasing complexity. Having discovered the laws of sensations and movements, they widen their investigations towards the superior functions, cognitive and emotional. By the end of the XIXth century, the meeting of these three areas of research let appear benefits offered by the use of physiological methods in order to identify the markers of emotional phenomena. However it is only with C.G. Jung’s first psychoanalytical researches that the most effective amongst these markers, that is to say the électrodermal reaction, will be identified and granted.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 2 vol. (304, 67 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 215-290. 600 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-2011-133
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.