Transcription et traitement manuel de la parole spontanée pour sa reconnaissance automatique

par Thierry Bazillon

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Daniel Luzzati.

Soutenue le 04-02-2011

à Le Mans , en partenariat avec Laboratoire d'informatique (Le Mans) (laboratoire) .


  • Résumé

    Le projet EPAC est le point de départ de nos travaux de recherche. Nous présentons ce contexte de travail dans notre premier chapitre.Dans un deuxième temps, nous nous intéressons à la tâche de transcription de la parole. Nous en exposerons quelques jalons, ainsi qu'un inventaire des corpus oraux disponibles aujourd'hui. Enfin, nous comparons deux méthodes de transcription : manuelle et assistée. Par la suite, nous réalisons une étude comparative de huit logiciels d'aide à la transcription. Cela afin de démontrer que, suivant les situations, certains sont plus indiqués que d'autres. Le codage des données est l'objet de notre quatrième chapitre. Peut-on facilement échanger des transcriptions? Nous démontrerons que l'interopérabilité est un domaine où beaucoup de travail reste à faire. Enfin, nous terminons par une analyse détaillée de ce que nous appelons la parole spontanée. Par différents angles, définitions et expériences, nous tentons de circonscrire ce que cette appellation recouvre.

  • Titre traduit

    Transcription and manual treatment of spontaneous speech for its automatic recognition


  • Résumé

    Our researches are based upon the EPAC project. We develop this work context in our first chapter. Then, transcription task is presented. Some important dates and people are mentionned, as well as an inventory of available speech corpus. Also, assisted and manual transcription task are evaluated and compared. A comparative study of eight transcription tools is developed in the third chapter. It shows that depending on the transcription context (data size, type of annotations ... ), some are more useful than others. Encoding data is the next step of our work. Is it really easy to exchange some transcriptions? We will demonstrate that interoperability must be much more efficient than it currently is, in order to easily share transcribed data. At least, what we name spontaneous speech is precisely analysed. Thanks to several points of view, definitions and experiences, we try to get the precise meaning of this expression.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.