Des éléments de compréhension sur les mécanismes de transport et de ségrégation de l'hydrogène dans les aciers martensitiques trempés et revenus à haute limite d'élasticité

par Simon Frappart

Thèse de doctorat en Sciences et génie des matériaux

Sous la direction de Xavier Feaugas et de Juan Creus.

Soutenue le 30-06-2011

à La Rochelle , dans le cadre de Sciences pour l'environnement Gay Lussac .

Le président du jury était Jean-Marc Olive.

Le jury était composé de Cédric Bosch, Laurent Delattre.

Les rapporteurs étaient Eric Andrieu, Bernard Normand.


  • Résumé

    La Fragilisation par l’hydrogène (FPH) est un phénomène complexe de dégradation des matériaux métalliques dont les mécanismes sont dépendants de nombreux paramètres tels que la nature du matériau (composition chimique, traitement thermique), l’environnement ou l’état de contrainte. L’objectif de ce travail est d’apporter des éléments de compréhension sur les mécanismes de transport et de ségrégation de l’hydrogène dans les aciers martensitiques trempés et revenus à haute limite d’élasticité utilisés pour les applications « Oil and Gas ». Notons que cette étude se situe en amont de la problématique endommagement. Dans ce contexte, il s’agit d’identifier les sites de piégeage de l’hydrogène en regard de la métallurgie des matériaux. La mise au point d’un montage de perméation électrochimique et d’un protocole de dépouillement des résultats a permis une nouvelle approche critique dans l’exploitation des résultats issus des essais électrochimiques. De cette procédure, plusieurs aspects ont été considérés : les rôles de l’épaisseur de la membrane, de l’état de surface de la face de détection, de la microstructure et enfin, d’un état mécanique. La mise en relation de l’évolution de la microstructure avec les paramètres physiques associés aux phénomènes de diffusion et de piégeage de l’hydrogène permettront de conduire une première réflexion « vers l’endommagement ».

  • Titre traduit

    New elements to understand hydrogen diffusion and trapping mechanisms in quenched and tempered HSLA martensitic steels


  • Résumé

    Hydrogen Embrittlement (HE) is a complex phenomen on responsible of metal degradation. It mainly depends on the material (chemical composition, heat treatment), the environment or the mechanical state. The main goal of this study is to give new elements to understand hydrogen diffusion and trapping mechanisms in High Strength Low Alloy martensitic steels used in the field of “Oil and Gas” applications. In this way, the purpose is to identify hydrogen trapping sites related to microstructural features as a basis for a better knowledge concerning HE. Thus, accurate electrochemical permeation set-up (with or without a mechanical state) were developed as well as a procedure to thoroughly analyze experimental data. An original approach on how to interpret electrochemical permeation results has been there fore performed. Afterward, the effect of different critical parameters has been assessedi.e. the membrane thickness, the surface state of the detection side as well as the microstructure and the mechanical state. The relationship between physical parameters associated to diffusion and trapping with the microstructure evolution will give rise to a first thought “toward the embrittlement”.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de La Rochelle. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.