Créole et français à La Réunion : une cohabitation complexe

par Fabrice Georger

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Lambert-Félix Prudent.


  • Résumé

    La cohabitation du créole et du français est décrite ici dans un cadre interlectal et dans une épistémologie de la complexité. En assumant l'implication du chercheur dans son objet d'étude, jamais la posture du militant n'est adoptée afin d'écarter toute surenchère idéologique. Les corpus récoltés auprès de locuteurs réunionnais variés sont traités dans leur globalité, comme dans leurs constituants, refusant d'isoler ou de rejeter le moindre élément qui pourrait contrarier les hypothèses. Des formes syntaxiques particulières, différentes de celles des adultes, se réalisent chez de jeunes locuteurs en situation d'apprentissage ou lors de leur phase d'acquisition du langage, ce qui permettrait de mettre en relief des énoncés qui seraient proches des mécanismes de l'interlangue. L'économie d'une approche glottopolitique complexe a été rejetée. À partir des années 1960, et jusqu'à aujourd'hui, de fortes revendications linguistiques sont portées par des intellectuels et des artistes de talent. Depuis l'époque des premiers travaux universitaires en créolistique, les scientifiques font des propositions d'interventions pédagogiques qui accorderaient une place au créole dans les apprentissages. Pourtant, le monde politique ne s'est pas encore emparé de cette question, la laissant ainsi aux mains de forces glottopolitiques autres, autour de la question de la graphie, de la littérature et de l'école. Nous sommes allé jusqu'à proposer les grandes lignes de ce que pourrait être une didactique du plurilinguisme réunionnais.

  • Titre traduit

    Creole and French on Reunion Island : a complex cohabitation


  • Résumé

    The cohabitation of Creole and French is described here in an interlectal framework and in an epistemology of complexity. Assuming the researcher's involvement in his study, the militant's inclination is never adopted so as to brush aside any ideological excess. The corpuses gathered from local native speakers are treated in their entirety, as in their constituents, refusing to set apart or to reject the least element that could act against the hypothesis. Specific syntactic forms, different from the grown ups', are created among young local speakers while learning or through their language acquisition, which would allow to bring out utterances close to interlingual mechanisms. A complex glottopolitical approach hasn't been ruled out. From the 1960s and until today strong linguistic demands have been brought forward by intellectuals and talented artists. From the time of the first academic researches in creolistics, scientists have been suggesting educational interventions that would grant room to creole in language learning. However, politicians haven't tackled this question yet, thus leaving it in the hands of other glottopolitical forces focusing on spelling, literature and school. We've been up to suggesting the broad outline of what could be a teaching of reunionese plurilingualism.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de la Réunion (Saint-Denis). Service commun de la documentation. Droit-Lettres-Sciences humaines.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.