Valorisation des sédiments marins bretons comme matériaux de construction

par Tuan Anh Dang

Thèse de doctorat en Génie civil

Sous la direction de William Prince Agbodjan.

Soutenue en 2011

à Rennes, INSA .


  • Résumé

    Le projet SEDIVAL traite des vases marines bretonnes et plus particulièrement des sédiments provenant du piège de Lyvet aménagé sur la Rance et de la baie de Mont Saint Michel. Il vise à développer une nouvelle voie de valorisation des sédiments fins marins en tant que matériau de construction et plus particulièrement comme nouveaux liants pouvant être exploités industriellement. Un traitement thermique à 650°C et 850°C a été adopté. Les sédiments traités ont été ajoutés à du ciment Portland ordinaire afin de former de nouveaux liants. Les résultats ont montré que les sédiments calcinés à 650°C pourraient être utilisés jusqu’à 35% pour obtenir des liants de classe 42,5, alors que les sédiments calcinés à 850°C ne vérifient que la classe 32,5. Des essais à plus long terme (150 jours) ont montré que les résistances mécaniques augmentent encore nettement au delà du 28ème jour. En terme de perméabilité, les nouveaux liants ne nuisent pas à la perméabilité intrinsèque du mortier. La durabilité des mortiers sous a été également étudiée, le traitement à 650°C apporte au mortier une meilleure durabilité que le traitement à 850°C. En définitive, les sédiments étudiés présentent un réel potentiel de valorisation qu’il conviendra de confirmer par des essais sur des éprouvettes de béton.

  • Titre traduit

    Valorisation of brittany marine dredged sediments as construction material


  • Résumé

    The SEDIVAL project deals with the Brittany marine sediment and particularly the sediments from the Lyvet trap built on the Rance and the Mont Saint Michel Bay. It aims to develop a new beneficial reuse of dredged sediments as a construction material and particularly as new binders which can be exploited industrially. The sediments were treated at 650°C and 850°C. The treated sediments are added to Portland cement in order to develop new composite binders. The results showed that the sediments treated at 650°C could be used up to 35% for the class of 42. 5, while the sediments treated at 850°C only verified the class of 32. 5. Experiments of 150 days of curing showed the mechanical strength increases significantly beyond the 28th day. In terms of permeability, the new binders did not affect the intrinsic permeability of the mortar. The durability of mortars was also studied; the sediment treated at 650°C provided the mortar with better durability than one treated at 850°C. Finally, the studied sediments present a real potential of beneficial reuse that might be confirmed by experiments on concrete samples.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. 209 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.p.175-181 (91 réf.). Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut National des Sciences Appliquées. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : THE DAN
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.