Conditions et portées d'une intégrité épistémique et éthique des sciences : Eclairages à partir de la question des poissons génétiquement modifiés

par Léo Coutellec

Thèse de doctorat en Histoire et philosophie des sciences

Sous la direction de Anne-Françoise Schmid.

Le président du jury était Marie-Geneviève Pinsart.

Le jury était composé de Anne-Françoise Schmid, Marie-Geneviève Pinsart, Olivier Perru, Stéphane Douailler, Hubert Charles, Muriel Mambrini, Raphaël Larrère, Jean Gayon.

Les rapporteurs étaient Olivier Perru, Stéphane Douailler.


  • Résumé

    Notre thèse est une contribution pour repenser les rapports entre sciences et éthiques, et avancer vers une démocratie épistémique. Qu'il s'agisse de démontrer l'insoutenabilité d'une science contre l'Homme ou d'identifier les conditions d'une remontée de l'Homme dans les sciences, la visée nous semble la même : il s'agit de réunir-sans-unifier ce qui, dans la science, est de l'ordre de l'épistémique, du technique et de l'éthique. Pour ce faire, il nous faut préalablement travailler en profondeur sur deux espaces - épistémologique et éthique -, et ceci sans d'abord les mélanger ou les recouvrir l'un sur l'autre. Car si les sciences nous sont effectivement données dans leurs mélanges (avec le technique, le politique, l'économique, le social ou le philosophique), rendant à la mode les thèmes de technoscience, de nouveau régime de production des savoirs ou encore de science post-normale, il ne s'agit pas pour nous d'un symptôme de la fin de l'épistémologie mais de la nécessité de son renouvellement. Celui-ci passera, et il s'agit là de notre thèse principale, par de nouveaux rapports avec l'éthique. Nous donnons à cette thèse le nom d'intégrité épistémique et éthique des sciences. Afin de définir les conditions et la portée de celle-ci, nous proposons deux hypothèses, respectivement au sein de l'espace épistémologique et éthique : celle d'un pluralisme épistémique ordonné et celle d'une éthique générique. Nous défendons ces hypothèses à la lumière d'un long travail d'instruction d'un objet des sciences et techniques contemporaines, le poisson génétiquement modifié. In fine, notre travail permet de ré-interroger les postulats classiques de l'évaluation et de proposer de nouvelles pistes de recherches.

  • Titre traduit

    Conditions and scope of an epistemic and ethical integrity of sciences : The case of GM fish


  • Résumé

    The current crisis of the concept of science invites us to renew the links between epistemology and ethics. In this context, we make the assumption of epistemic and ethics integrity of science. To defend this thesis we advance two main assumptions : (i) that of an epistemic pluralism : in this regard, we suggest five hypotheses : pluralism as epistemic posture, pluralism as a non-epistemological description of science, pluralism as a form of common sense, pluralism as a new thought of the uncertainty and pluralism as a indisciplinaire approach. (ii) that of a generic ethics : to do this, we proceed in three levels : in the space of ethics, the mode of action and scope of ethics in science. With the support of this work in the areas epistemologies and ethical, the conditions for epistemic and ethics integrity of science are, in our opinion, the following : a pluralistic attitude, a democracy epistemic and an thinking of integrative objects. We give the characteristics of these conditions, then we put them in perspectives with the specific case of GM fish.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc’INSA. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.