Langage juridique et processus de développement : le cas de Madagascar

par Oliva Rahantamalala Ramavonirina

Thèse de doctorat en Etudes Africaines

Sous la direction de Marcel Diki-Kidiri.

Soutenue en 2011

à Paris, INALCO .


  • Résumé

    Langue très technique, archaïque, utilisant des termes et des phraséologismes produits· dans un moule de pensée venu d'ailleurs par la force de l'Histoire, le langage juridiquemalgache reste difficile d'accès pour le justiciable pour qui il a été élaboré. En conséquence, il n'est pas rare que les décisions de justice soient mal exécutées ou pas dutout par leurs destinataires qui n'en comprennent pas la teneur. Il en découle de graves préjudices pour le justiciable dont la seule faute est de ne comprendre ni le français juridique construit sur un moule de pensée qui lui est étranger, ni le malgache juridique officiel calqué sur le français juridique, arborant une structure logique aux antipodes de son mode de raisonnement. Ce travail vise donc à apporter une contribution, d'une part, à la modernisation des termes archaïques encore véhiculés par le malgache juridique, et d'autre part, à la restructuration des textes de jugement, pour les rendre conformes aux processus de raisonnement des Malgaches. Ainsi, le malgache juridique sera beaucoup plus compréhensible pour le justiciable qui sera alors réconcilié avec la justice, laquelle pourra mieux son rôle de régulateur social pour un développement durable et intégral de l'homme.

  • Titre traduit

    Law speech and the developement process : the case of Madagascar


  • Résumé

    As a very technical and old fashion language that makes use of terms and phrases drawn from a foreign mind frame by the craft of History, the Malagasy law speech is hardly accessible to the population, though it has been intended to him. Consequently, it is not rare that justice decisions are barely executed, or even not at all, by the receivers who just do not understand what they are supposed to do. Hence, very serious prejudices come up for him/her whose sole guilt is not to understand neither French law speech due to amadel of thought that is far away from his own, nor official Malagasy law speech mould on the French madel with a thematic structure based on a logic system which is at the straight opposite of his/her way of thinking. This work is a contribution to modernize some old fashion terms still found in the Malagasy law speech on one hand, and on the other hand to modify the structure of the justice decision texts in order to fit Malagasy people's own mind frame. This should hopefully make Malagasy law speech much more understandable for the people, and by this way, to improve their relationship with Justice, so that the institution to fully play its role of a social regulator leading to a sustainable and integral human development.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (359 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 259-265

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.