Footballs en Seine : histoire sociale et culturelle d’une pratique sportive dans Paris et sa banlieue des années 1880 à 1940

par Julien Sorez

Thèse de doctorat en Histoire. Histoire contemporaine

Sous la direction de Jean-François Sirinelli.

Soutenue en 2011

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Prenant comme cadre d’analyse le département de la Seine, cette thèse envisage de mettre en perspective le développement du football de son apparition à la fin du XIXe siècle jusqu’en 1940. Des rapports privilégiés avec la Grande-Bretagne, le niveau de jeu de ses équipes et le dynamisme de ses dirigeants expliquent l’hégémonie sportive et institutionnelle du football parisien jusqu’à la fin des années 1910. Au cours de l’entre-deux-guerres, à mesure que le football gagne en visibilité et en légitimité dans la société française, la primauté du football parisien s’érode progressivement mais Paris et sa proche banlieue demeurent des lieux où se déroulent les rencontres les plus attractives de l’hexagone et leurs équipes bénéficient toujours d’un certain prestige. Il s’agit donc de comprendre la manière dont une pratique culturelle initialement marginale se développe dans la capitale d’un État fortement centralisé et d’évaluer l’importance du département de la Seine dans la trajectoire du football français. Pour mener à bien cette étude, nous étudierons successivement le développement institutionnel du football parisien, les modalités de son progressif ancrage spatial dans Paris et dans les communes de Seine banlieue et enfin, la manière dont le football acquiert, en moins de cinq décennies, une forte légitimité sociale.

  • Titre traduit

    Football in the Seine Department : a social and cultural history of a sport in Paris and its suburbs during the years 1880-1940


  • Résumé

    Using the Seine department as the analysis framework, this thesis intends to put in perspective the development of football, from its first appearance at the end of the 19th century up until 1940. The strong links it enjoyed with Great Britain, the quality of its teams’ game and the dynamism of its leaders all explained the sporting and institutional hegemony of Parisian football until the late 1910s. During the interwar period, as football gained visibility and legitimacy in French society, the supremacy of Parisian football gradually eroded, although Paris and its inner suburbs remained the venues for the most attractive events of the country, and their teams always enjoyed a certain amount of prestige. The aim is, therefore, to understand how an initially marginal cultural practice developed in the capital of a highly centralised state, and to assess the importance of the Seine department in the historical trajectory followed by French football. In order to do this, the thesis will successively examine the institutional development of Parisian football, the modalities of its progressive spatial anchoring in Paris and the suburban communes of the Seine department and, finally, the manner in which football was able to acquire strong social legitimacy in less than five decades.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (662 f.)
  • Annexes : Sources et bibliogr. f. 524-552. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.