Migrations, transnationalisme et nouvelles diasporas dans l'espace post-soviétique : les immigrés sud-caucasiens en Fédération de Russie

par Adeline Braux

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Dominique Colas.

Soutenue en 2011

à Paris, Institut d'études politiques .


  • Résumé

    Depuis 1991, la Fédération de Russie enregistre un solde migratoire positif avec presque tous les États de la CEI. En 2008, cet excédent s’élevait à 243 862. Alors qu’en URSS les Sud-Caucasiens comptaient parmi les populations les moins mobiles, la situation a diamétralement changé dans la période actuelle et questionne le caractère post-impérial de ces migrations. La Russie constitue la première destination d’émigration pour les ressortissants de l’Arménie, de l’Azerbaïdjan et de la Géorgie dont l’immigration peut désormais être étudiée sur près d’un quart de siècle. L’immigration sud-caucasienne en Russie repose sur des réseaux dont certains ont été constitués bien avant la disparition de l’URSS et qui expliquent souvent les stratégies migratoires déployées par les immigrés. Ceux-ci sont confrontés à une tension permanente entre adoption des normes de la société d’installation et préservation d’une communauté donnée par le biais de marqueurs identitaires, au premier rang desquels la langue, la religion et le système de valeurs. Ils possèdent par ailleurs deux espaces politiques, sociaux et culturels de référence et sont impliqués, consciemment ou non, dans des formes de transnationalisme variées aux plans tant individuel que collectif. Les communautés immigrées sud-caucasiennes tendent de ce fait à devenir un objet, sinon un enjeu, des relations internationales dans la zone post-soviétique, notamment par le truchement des politiques diasporiques émanant de leur pays d’origine. Le phénomène migratoire dans la zone post-soviétique constitue ainsi un puissant vecteur d’intégration et de régionalisation.

  • Titre traduit

    Migrations, transnationalism, and new diasporas in the post-soviet space : South-Caucasian migrants in the Russian Federation


  • Résumé

    Since 1991, the Russian Federation’s migratory balance has been positive with almost all CIS countries. In 2008, it stood at 243 862. While in the USSR South-Caucasians were the least mobile populations, the situation has dramatically changed in the current period and raises questions about the post-imperial nature of these migrations. Russia is the number one emigration country for migrants coming from Armenia, Azerbaijan, and Georgia. Theses migration flows can now be studied on a period of a quarter of a century. South-Caucasian migrations to Russia are based on networks which were constituted, for some of them, well before the dismiss of the Soviet Union and often help explain migrants’mobility strategies. Migrants are faced with a permanent tension between the appropriation of the receiving society’s norms, and the preservation of their community through identity marks, above all language, religion and value system. In addition to that, they have two political, social, and cultural spaces of reference and are engaged, consciously or not, in different forms of transnationalism on an individual or a collective basis. Migrant communities from the South-Caucasus may sometimes become subjects of international relations. This may be the case when their countries of origin develop specific diaspora policies towards them. Migratory processes in the post-Soviet area thus represent a powerful tool of integration and regionalisation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (457 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 416-444. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 11/IEPP/0025
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1501-2011-16
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.