Aspects de théories supersymétriques unifiées en dimension supplémentaires

par Sylvain Fichet

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Sabine Kraml.

Soutenue le 23-09-2011

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale physique (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire de Physique Subatomique et Cosmologie (équipe de recherche) et de Laboratoire de physique subatomique et de cosmologie (Grenoble) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Orloff.

Le jury était composé de Sabine Kraml, Laura Covi, Aurélien Barrau, Jean-Loïc Kneur.

Les rapporteurs étaient Emilian Dudas, Benjamin Allanach.


  • Résumé

    Bien que l'on ne sache pas (encore) quel phénomène unitarise la diffusion WLWL à l'échelle du TeV, les données indirecte actuelles favorise le boson de Higgs. Etant donné que cette particule scalaire pourrait être aussi lourde que la masse de Planck, comment peut-on expliquer sa légèreté ? La supersymmétrie (SUSY), brisée à l'échelle du TeV, peut effectuer cette stabilisation, et permettre du même coup l'existence de Théories de Grande Unifications (GUTs). Ces SUSY GUTs réalisées dans une dimension supplémentaire compactifiée, peuvent être particulièrement simples. De plus, elles peuvent être prises comme limite basse énergie d'une théorie de cordes. Cette thèse est consacrée à l'étude de tels modèles de SUSY GUTs. Nous avons étudié, développé et étendu certains aspects de la classe de modèle d'Unification Jauge-Higgs, et de la classe de modèle d'Unification Holographique. Différents aspects de la physique basse-énergie ont été étudiés, incluant spectre de masses, physique des saveur, matière noire, et phénoménologie au LHC.

  • Titre traduit

    Aspects of extra dimensional supersymmetric unified theories


  • Résumé

    Although one does not know (yet) which phenomenon unitarizes WLWL scattering at the TeV scale, indirect data currently favors the Higgs boson. Since such a scalar particle is susceptible to become as heavy as the Planck mass, how can one explain its lightness ? Supersymmetry (SUSY), broken at the TeV scale, can do this stabilization, providing in the same time models of Grand Uni fied Theories (GUTs). These SUSY GUTs, combined with extra spatial dimensions compacti fied on an interval, can be particularly simple. Moreover they can be seen as the low energy limit of some string theory. This thesis is devoted to the study of such models of SUSY GUTs on flat and warped orbifolds, trying to cover the range from models to experimental constraints. We studied, developed and extended certain aspects of two interesting frameworks of this type: a framework with gauge-Higgs uni fication, and the framework of holographic grand uni fication. We investigated several aspects of the low-energy implications, including mass spectra, flavour constraints, dark matter and LHC phenomenology


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.