EG-VEGF, nouvel acteur du développement placentaire : implications physiologiques et pathologiques

par Sophie Brouillet-hourdequin

Thèse de doctorat en Sciences de la vie

Sous la direction de Jean-jacques Feige et de Nadia Alfaidy-benharouga.

Soutenue le 26-09-2011

à Grenoble, dans le cadre de CHIMIE ET SCIENCES DU VIVANT (218), en partenariat avec Angiogenèse hormono-régulée et angiogénèse tumorale (équipe de recherche) .

Le président du jury était Sophie Rousseaux.

Le jury était composé de Jean-jacques Feige, Nadia Alfaidy-benharouga, Daniel Vaiman, Claude Gilbert, Stephen Hall, Isabelle Girerd-potin.

Les rapporteurs étaient Thierry Fournier, Michel Samson, Christian Degache.


  • Résumé

    Le développement normal du placenta est la clé du succès de la grossesse. La croissance trophoblastique et vasculaire est une composante cruciale du développement placentaire. Un déficit dans ces processus conduit à des complications de la grossesse, telles que la Toxémie Gravidique (TG) ou le Retard de Croissance Intra-Utérin (RCIU). Récemment, un nouveau facteur angiogène spécifique des glandes endocrines vient d'être découvert : EG-VEGF pour « Endocrine Gland-derived Vascular Endothelial Growth Factor» ou PROK1 pour Prokineticin 1, facteur qui se lie à deux récepteurs couplés aux protéines G, PROKR1 et PROKR2. Dans des publications récentes du laboratoire, l'équipe a montré que I) EG-VEGF est fortement exprimé dans le placenta, II) son expression est majoritaire au 1er trimestre et III) les niveaux circulants d'EG-VEGF sont augmentés dans la TG, pathologie qui résulte de défauts vasculaires importants. L'ensemble de ces résultats convergeait vers un effet potentiel important d'EG-VEGF sur le placenta. Les objectifs de ma thèse ont été de caractériser (1) l'effet angiogène d'EG-VEGF sur les cellules endothéliales microvasculaires placentaires (HPEC), (2) d'étudier sa régulation par l'hCG (human Chorionic Gonadotropin), et (3) d'étudier son expression au 3ème trimestre dans les grossesses avec RCIU. J'ai montré que 1) EG-VEGF est un facteur angiogène important, et que ses effets angiogènes sont médiés par PROKR1, alors que c'est PROKR2 qui est impliqué dans ses effets sur la perméabilité, 2) l'hCG augmente la sécrétion d'EG-VEGF, ainsi que l'expression des PROKRs au 1er trimestre de la grossesse, et 3) EG-VEGF augmente la prolifération et la survie des trophoblastes, et est augmenté ainsi que ses récepteurs au 3ème trimestre dans les grossesses avec RCIU. L'ensemble de ces résultats montre qu'EG-VEGF est un nouveau facteur de croissance du placenta. Sa dérégulation dans la TG et le RCIU suggère qu'il pourrait servir de marqueur précoce prédictif pour ces pathologies et être utilisé comme cible thérapeutique potentielle dans l'avenir.

  • Titre traduit

    Study of the new angiogenic factor EG-VEGF ( Endocrine gland derived vascular endothelial growth factor) in normal and pathological pregnancies.


  • Résumé

    Growth of the placental villi is a key event in placental development during human pregnancy. Many growth factors have been shown to control this process; however their ubiquitous expression makes them less specific to this tissue. Recently, a new growth factor named EG-VEGF (Endocrine Gland-derived Vascular Endothelial Growth Factor), specific to endocrine glands including the placenta, has been identified. It mediates its biological activity via two G protein coupled receptors, Prokineticin Receptor 1 and 2 (PROKR1 and PROKR2). In recent work from our laboratory, we have shown that I) EG-VEGF is abundantly expressed in human placenta II) EG-VEGF levels are highest during the first trimester and III) EGVEGF circulating levels are increased in preeclampsia (PE). Altogether, our results suggested that EG-VEGF might be an important regulatory factor in the placenta. My aim was to investigate (1) EG-VEGF angiogenic effects on microvascular cells within the placenta (HPEC), (2) its hormonal regulation with hCG (human Chorionic Gonadotropin), and (3) its expression in IUGR (Intrauterine Growth Restriction) pregnancies in the third trimester. Our results show that 1) EG-VEGF increases angiogenic processes in HPEC cells via PROKR1, and also their permeability via PROKR2 2) hCG increases EG-VEGF secretion and PROKR expression in the first trimester placenta and 3) EG-VEGF increases both trophoblast proliferation and survival, and its expression is dysregulated in IUGR in the third trimester of pregnancy. Altogether, our results show that EG-VEGF is a new placental growth factor. Its dysregulation in PE and IUGR suggests that it can be considered as a potential diagnostic marker and a potential therapeutic target in future.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.