Motivation des adolescents obèses pour l'activité physique. Les apports de la théorie de l'autodétermination et de l'entretien motivationnel

par Mathieu Gourlan

Thèse de doctorat en Staps

Sous la direction de Philippe Sarrazin et de David Trouilloud.

Soutenue le 20-10-2011

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire Sport et ENvironnement Social (équipe de recherche) .

Le président du jury était Christine Le scanff.

Le jury était composé de Philippe Sarrazin, David Trouilloud, Claudine Sansonetti-perrin, Salia Cherifi, Jean-francois Laithier, Luca Perniola.

Les rapporteurs étaient Gregory Ninot, Elisabeth Spitz, Christian Degache.


  • Résumé

    L'obésité représente à l'heure actuelle un problème de santé publique majeur. Malgré le rôle essentiel de l'activité physique (AP) dans la gestion du poids, de nombreuses études rapportent les difficultés d'engagement des populations obèses dans un style de vie actif. Ce travail doctoral porte sur l'étude des déterminants psychosociaux de l'AP des personnes obèses. Une méta-analyse a tout d'abord été conduite afin de déterminer l'impact des interventions faisant la promotion de l'AP auprès des populations obèses. L'analyse des 49 études publiées à ce jour, a permis de conclure à un impact significatif, mais modéré (d = 0.44) des interventions, sur l'AP des participants. Si quelques variables (e.g., durée, type d'indicateurs d'AP, format des sessions) semblent moduler le poids des interventions, il n'a pas été possible de tirer des conclusions concernant les processus psychosociaux impliqués dans ces effets. Prenant appui sur la théorie de l'autodétermination (TAD, Deci & Ryan, 2002), un programme de recherche constitué de 3 études complémentaires a ensuite été réalisé, afin (1) d'améliorer la compréhension des mécanismes motivationnels associés à l'adoption d'AP chez des adolescents obèses, et (2) d'évaluer l'impact d'une intervention motivationnelle destinée à rendre cette population plus active physiquement. Suivant un plan corrélationnel transversal, l'étude 1 avait pour objectif d'identifier les patterns motivationnels spécifiquement associés à différents types d'AP (i.e., AP sportive, de loisir, domestique). Les résultats suggèrent que l'AP de loisir est associée à un niveau élevé de régulations identifiée et intégrée, et à un faible niveau d'introjection. La pratique sportive est quant à elle, associée à un niveau élevé d'introjection et un faible niveau de régulation externe. L'étude 2 a exploré, par l'intermédiaire d'une méthodologie qualitative, les facteurs motivationnels associés au succès ou à l'échec d'un programme de gestion du poids pour adolescents. Les résultats indiquent que les participants ayant réussi à perdre du poids semblaient bénéficier d'un plus grand soutien de la part de la famille, et manifestaient une plus grande motivation autodéterminée à maintenir leurs comportements de santé. Enfin, à partir d'un plan randomisé contrôlé sur 6 mois, l'étude 3 a cherché à déterminer si l'ajout de 6 entretiens motivationnels (EM, Miller & Rollnick, 2002) augmentait l'efficacité d'un programme cognitivo-comportemental de gestion du poids. Comparés aux participants n'ayant bénéficié que du programme de gestion du poids, les analyses multi-niveaux montrent que les adolescents qui ont bénéficié à la fois des EM et du programme de gestion du poids présentaient (1) une plus grande augmentation de leur AP (auto-rapportée et objective), (2) une plus grande hausse des régulations identifiée et intégrée, (3) un niveau supérieur de soutien de l'autonomie du personnel médical, et (4) une diminution plus importante du niveau d'amotivation. Pris dans leur ensemble, ces résultats soulignent à la fois l'intérêt de l'EM, comme une stratégie pertinente pour promouvoir l'AP des adolescents obèses, et celui de la TAD comme cadre explicatif des mécanismes motivationnels associés à l'adoption d'AP chez des adolescents obèses.

  • Titre traduit

    Motivation of obese adolescents toward physical activity. The contributions of self-determination theory and motivational interviewing.


  • Résumé

    Obesity currently represents a major public health issue. Despite the fact that physical activity (PA) is recognized to play a key role in weight control, numerous studies tend to show that obese populations experience difficulties in the adoption of an active lifestyle. This doctoral dissertation deals with the psychosocial determinants of PA among obese populations. A meta-analysis was first conducted so as to determine the impact of interventions promoting PA among obese populations. Inclusion of 49 studies published to date enabled to conclude to the existence of a significant, but moderated (d=0.44), impact of interventions on participants' PA. Despite the fact that few variables (e.g., duration, type of PA indicator, format of sessions) modulated impact of interventions, few results appeared concerning the psychosocial processes implicated in those effects. Based on self-determination theory (SDT, Deci & Ryan, 2002), a program of research comprising 3 complementary studies was then conducted in order to (1) enhance the understanding of the motivational mechanisms associated with a PA adoption among obese adolescents, and (2) evaluate the impact of a motivational intervention aiming at helping this population to become more physically active. Using a cross-sectional methodology, study 1 aimed at indentifying the motivational patterns specifically associated with different type of PA (i.e., leisure time PA, sport, daily PA). The results suggest that leisure time PA is associated with high levels of identified and integrated regulations, as well as low levels of introjection. Sport participation was associated with high levels of introjection and low levels of external regulation. Study 2 explored with a qualitative methodology the motivational factors associated with the success or failure of a weight loss program for adolescents. The results indicate that participants who succeeded in losing weight expressed more support from their family and more autonomous reasons to maintain health behaviors. Lastly, study 3 consisted in a randomized controlled trial of 6 months aimed at determining to what extent the addition 6 motivational interviewing sessions (MI, Miller & Rollnick, 2002) would impact the efficacy of a cognitive-behavioral weight loss program. Compared to participants who only benefited from the weight loss program, multilevel analyses reveal that adolescents who received both MI and weight loss program reported (1) an higher increase of PA (self-reported and objective), (2) an higher increase of integrated and identified regulations, (3) an higher autonomy support from medical staff and (4) a more important decrease of amotivation. Taken globally, those results both suggest interest of MI as a pertinent counseling method to promote PA among obese adolescent population as well as interest of SDT as an explanatory framework of motivational processes associated with PA adoption among obese adolescents.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.