Perspective herméneutique de la "communicaton pour le développement" : une analyse des stratégies communicationnelles du programme national de vulgarisation et de recherche agricoles dans l'ouest Cameroun

par Hubert Etienne Momo

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Bertrand Cabedoche.

Le président du jury était Mihai Coman.

Le jury était composé de Missè Misse.

Les rapporteurs étaient Alain Kiyindou, Patrick-Yves Badillo.


  • Résumé

    Depuis la fin de la deuxième guerre, l'idéologie du développement a progressivement imposé sa lecture essentialiste et évolutionniste du monde. Malgré les échecs et les déceptions qui ont mis en exergue le caractère non heuristique de la conception unilinéaire des sociétés, la notion n'a pas complètement perdu de sa force mobilisatrice. À travers des inventions et des branchements divers et constants, elle a survécu à la critique par le ré-enchantement de la notion et ses variations thématiques. En effet, au détour des années 80, pour asseoir davantage sa légitimité, le débat autour du développement, non seulement a embrassé les questions environnementales mais s'est fragmenté, en se déclinant autour de plusieurs thèmes et sous-thèmes tels que la lutte contre la pauvreté, l'alphabétisation, le désendettement, la lutte contre le sida… Dans les pays africains, notamment au Cameroun, cette recomposition féconde de la notion a trouvé, dans les enjeux de l'agriculture, un cadre idéal d'articulation et d'expression. Dans la même logique évolutive, la communication, indissociablement liée au développement, a connu des modélisations successives, recadrant progressivement ses dispositifs et ses stratégies, pour susciter et accompagner les changements sociaux. C'est ce qui explique l'avènement d'une communication participative, motivée par une prise en compte de l'altérité et l'assomption des identités culturelles.À partir d'une expérience de la vulgarisation agricole, tributaire de l'inventivité thématique du développement, cette recherche examine la complexité de la dynamique participative avec ses enjeux identitaires. En se fondant sur la stratégie des acteurs, ce travail met en lumière la dimension structurante des identités culturelles consécutive à une démarche praxéologique où la communication s'inscrit dans une aventure herméneutique sous-tendue par une logique d'archéologie existentielle. Par le fait même, la communication adopte une nouvelle posture épistémologique en devenant « lieu » stratégique d'interprétation du vécu et de transgression de la doxa du développement.

  • Titre traduit

    Hermeneutic perspective of the "communication for development" : an analysis of the communication statégies in the National program of agricultural vulgarisation and research in west cameroun


  • Résumé

    Since the end of the Second World War, the ideology of development has progressively imposed an essentialist and evolutionalist interpretation of the world. In spite of breakdowns and disappointments which have brought out a non-heuristic nature of the unilinear conception of societies, this notion has not totally lost some of its stirring strength. Through decades of inventions and various and continuous connections, it has survived criticism by the re-enchantment of the notion of its thematic variations. Indeed, in the early 1980's, in order to better establish its legitimacy, debate around development / growth has not only embraced environmental questions but has also fragmented, coming into a variety of themes and sub-themes such as the fight against poverty and AIDS, elimination of illiteracy, debt reducing, and so on. In African countries, in Cameroun precisely, this fruitful recomposition of the notion has found a perfect frame for structure and expression in the agricultural stakes. In the same evolutionary dynamic, communication, inextricably linked to development, has known successive modeling, progressively refocusing its devices and strategies to arouse and support social changes. That explains the advent of participative communication, helped by the notion of otherness and the assumption of cultural identities.From an agricultural popular experiment dependent on thematic inventiveness of development, this research considers the complexity of participative dynamics with its issues about identity. Based on the strategy used by active protagonists, this work highlights the structuring dimension of cultural identities resulting of a praxeological approach, in which communication is part of a logic of an underlying hermeneutic adventure, being part of a logics of existential archaeology. For this very reason, communication adopts a new epistemological point of view, becoming the strategic “place” of interpretation of actual experience and of transgression of the doxa of development


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?