Motifs préchrétiens dans le conte populaire roumain

par Sorin Ovidiu Baran

Thèse de doctorat en Arts

Sous la direction de Philippe Walter et de Mircea Braga.

Soutenue le 24-09-2011

à Grenoble en cotutelle avec l'Universitatea "1 Decembrie 1918" Alba Iulia (Roumanie) , dans le cadre de École doctorale langues, littératures et sciences humaines (Grenoble) , en partenariat avec Centre de Recherche sur l'Imaginaire (équipe de recherche) et de Centre de Recherche sur l'Imaginaire (laboratoire) .

Le président du jury était Helder Godinho.

Le jury était composé de Eugen Negrici, Cornel Ungureanu.


  • Résumé

    La thèse présente se propose de reconsidérer le cliché narratif des contes populaires, celui de la lutte permanente entre le Bien et le Mal, puisque, après l'analyse du fond préchrétien, caché derrière la structure superficielle de la narration, la véritable raison d'être des figures mythiques révèle un monde qui n'est pas l'antithèse, mais un monde de l'ambivalence. Cela conduit à l'impossibilité de déterminer définitivement la nature des symboles et des images qui se développent dans les contes de fées, mais également à la possibilité de créer une autre grille de lecture des contes de fées. L'analyse commence par l'identification du substrat païen de la figure mythique du zmeu des contes populaire roumains, dans une approche comparative, a l'aide des instruments modernes de l'imaginaire.La figure du zmeu est intégrée dasn une système mythique originaire où sont projetés deux ordres du sacré: une ordre traditionnel qui protege les valeurs sacrées initiales du monde et une ordre innovatrice qui change le sens primordial de l'univers du sacré. Entre ces deux ordres, la figure du zmeu, comme représentant le monde ancien, entre en conflit avec la figure du héros sauveur, représentant le nouveau monde.De ce conflit, le zmeu est un figure vaincue par les mécanismes de l'histoire.

  • Titre traduit

    Pre-Christian Motifs in Romanian Fairy Tales


  • Résumé

    The present thesis proposes to reconsider the narrative cliche narrative of the folk tales, that of the constant struggle between good and evil, after the analysis of pre-Christian background, hidden behind the superficial structure of the narrative, the real reason for be mythical figures reveals a world that is not the antithesis, but a world of ambivalence. This leads to the inability to determine definitively the nature of symbols and images that grow in fairy tales, but also the ability to create another way of reading fairy tales. The analysis begins by identifying the substrate of the pagan mythical figure of the Romanian folk tales zmeu in a comparative approach, with the help of modern instruments of the imagination. The figure of Zmeu is integrated in a mythical origin where are projected two orders of the sacred: a traditional order that protects the sacred values ​​of the world and an initial order innovation that changes the meaning of the primordial world of the sacred. Between these two orders, the figure of zmeu, as representing the ancient world, conflicts with the figure of the warrior who, representing the new monde.In this conflict, the figure of zmeu is defeated by the mechanisms of history.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.