Développement d'accumulateurs Li/S

par Céline Barchasz

Thèse de doctorat en Génie civil

Sous la direction de Fannie Alloin.

Soutenue le 25-10-2011

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale Ingénierie - matériaux mécanique énergétique environnement procédés production (Grenoble) , en partenariat avec Laboratoire d'Electrochimie et de Physico-chimie des Matériaux et Interfaces (équipe de recherche) .

Le président du jury était Dominique Guyomard.

Le jury était composé de Fannie Alloin, Jean-claude Lepretre, Sebastien Patoux, Guillaume Dubus, Bruno Chauffert.

Les rapporteurs étaient Brigitte Pecquenard, Jean-marie Tarascon, Satnam Singh.


  • Résumé

    Ces travaux ont permis d’approfondir les connaissances du mécanisme de déchargepeu conventionnel de l’accumulateur Li/S et de ses limitations. L’ensemble desrésultats a convergé vers une unique conclusion, à savoir que le système Li/S estprincipalement limité par le phénomène de passivation de l’électrode positive en finde décharge. Les polysulfures de lithium à chaines courtes précipitent à la surface del’électrode positive de soufre. Isolants électroniques, ils sont responsables de la perteprogressive de surface active de l’électrode et de la fin prématurée de la décharge.Ainsi, les performances électrochimiques ont pu être significativement améliorées entravaillant sur la morphologie de l’électrode positive, et sur la composition del’électrolyte. En augmentant la surface spécifique de l’électrode, la quantité depolysulfures de lithium qui peut précipiter en fin de décharge est augmentée, et lapassivation totale de l’électrode est retardée. En augmentant la solubilité despolysulfures de lithium dans l’électrolyte, la précipitation des espèces est retardée etla décharge prolongée. Dans cette optique, les solvants de type PEGDME semblentêtre les plus prometteurs à ce jour. Enfin, un mécanisme possible de réduction dusoufre en électrolyte de type éther a pu être proposé.

  • Titre traduit

    Development of lithium-sulfur batteries


  • Résumé

    This work aimed at better understanding the Li/S cell discharge mechanism and itslimiting parameters. A general conclusion was following from these data: the Li/Ssystem is mainly limited by the passivation process of the sulfur positive electrode,occurring at the end of discharge. Insulating lithium polysulfides precipitate on thepositive electrode surface, thus leading to a gradual loss of the electrode activesurface and to the early end of discharge. As a consequence, the electrochemicalperformances can be significantly improved by working either on the positiveelectrode morphology or on the organic electrolyte composition. Increasing thespecific surface of the positive electrode enables to increase the amount ofpolysulfide compounds that can precipitate on the electrode, thus delaying the fullpassivation of the sulfur electrode and the end of discharge. Working on the organicelectrolyte composition enables to increase the polysulfide solubility and to preventthem from quickly precipitating, thus delaying the end of discharge too. To thispurpose, PEGDME solvents seem to be quite promising. Finally, a possiblemechanism for sulfur reduction in ether-based electrolytes could be proposed.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.