Mondes de coopération et gouvernance culturelle dans les villes : une comparaison des recompositions de l'action publique culturelle à Lille, Lyon, Saint Etienne et Montréal

par Vincent Guillon

Thèse de doctorat en Sciences politiques

Sous la direction de Guy Saez.

Soutenue le 29-03-2011

à Grenoble , dans le cadre de École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble) , en partenariat avec Politiques publiques, ACtion politique, TErritoires (équipe de recherche) .

Le président du jury était Alain Faure.

Le jury était composé de Guy Saez, Franco Bianchini.

Les rapporteurs étaient Emmanuel Negrier, Jérôme Dubois.


  • Résumé

    La culture se retrouve au coeur de stratégies de villes comme ressource mobilisée et articulée au sein de projets urbains, économiques et sociaux. Ainsi de nouveaux modèles et concepts apparaissent-ils, véhiculant un discours sur ses vertus territoriales : le cultural planning, la ville créative, la métropole culturelle, le quartier artistique, etc. La culture est alors considérée comme une dimension du développement territorial, faisant perdre au « secteur culturel » une partie de son autonomie. Ces recompositions de l'action publique culturelle sont directement liées à la formation de modes de gouvernance fondés sur une logique politique du territoire. Les principes conventionnels qu'ils génèrent mettent à l'épreuve les acteurs locaux et les équilibres préexistants. Du gouvernement de la culture à la gouvernance culturelle des villes, ce sont les mécanismes d'émergence et d'institutionnalisation de mondes de coopération spécifiques à Lille, Lyon, Saint-Étienne et Montréal qui sont ici observés. Cette thèse entend contribuer au débat sur la constitution des villes en acteurs collectifs, tel qu'il se configure à partir de l'action culturelle

  • Titre traduit

    Coopération worlds and cultural governance in cities : a comparative study of the recomposition of cultural policies in Lille, Lyon, Saint-Etienne and Montreal


  • Résumé

    Culture is at the heart of the stategies of cities : it is an articulated resource of their urban, economical and social projects. This is how new models and concepts appear, promoting a position about its territorial virtues : cultural planning, the creative city, the cultural metropolis, the artistic district, etc. Culture is thus considered as an aspect of territorial development, which contributes to the "cultural sector" losing part of its autonomy. The changes in public cultural action are directly linked to the creation of governance modes that are based on a political logic of the territory. The conventional principles thus generated put the local actors and the former balance to the test. From the government of culture to the cultural governance of cities, we observe the process of emergence and institutionalisation of specific worlds of cooperation in Lille, Lyon, Saint-Etienne and Montreal. The point of this thesis is to contribute to the debate on the constitution of cities as collective actors


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.