Construction territoriale, développement local et tourisme : le cas du Liban

par Wafaa Nasser

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Myriam Donsimoni.

Le président du jury était Ahmed Silem.

Le jury était composé de Myriam Donsimoni, Daniel Labaronne, Albert Marouani, Jacques Fontanel, Liliane Bensahel.

Les rapporteurs étaient Daniel Labaronne, Albert Marouani.


  • Résumé

    Cette thèse aborde le problème du développement territorial dans les zones touristiques rurales et le rôle joué par le capital social poupr supporter ce dévelopement. Le cadre théorique de ce travail de recherche est illustré par l’étude de deux territoires touristiques libanais : Aley et Mzaar, qui existent dans des régions montagneuses rurales. Le choix de l'approche territoriale (ou plus précisément l’approche communautaire) nous permet d’examiner les territoires comme structures construites au fil des processus historiques jusqu'à ce qu'ils aient pris leur forme et leur organisation actuelles. Chaque territoire est une organisation socio-économique, construite à travers la mobilisation de ses ressources locales par ses acteurs locaux. Les ressources locales incluent les ressources naturelles, culturelles, humaines et les ressources physiques, tandis que les acteurs locaux sont notamment la population locale, les entreprises, les autorités et les organisations ou associations locales. Une des ressources les plus importantes dans le processus de développement territorial est le capital social. Il représente les relations formelles et informelles existantes entre les acteurs à l’intérieur et à l’extérieur d’un territoire. Ces relations correspondent à des réseaux qui ont des influences positives sur le développement socio-économique du territoire. Le capital social peut prendre plusieurs formes telles que le bonding, le linking et le bridging. Les relations qui construisent ces formes de capital social sont caractérisées par l’existence de valeurs et des normes tels que la confiance et le civisme. Cette thèse s’est intéressée particulièrement à : L’étude des processus de construction territoriale des territoires libanais choisis et à la structure actuelle de leurs systèmes touristiques. Pour ce faire, nous avons traité les premières étapes de construction de ces systèmes touristiques ainsi que les processus de leur évolution jusqu’à leur état actuel. L’étude de l’effet du capital social sur le développement touristique dans les deux territoires. Pour ce but, nous avons en premier lieu construit un modèle statistique qui représente la relation entre les différentes formes du capital social et le niveau de vie des individus. Et en deuxième lieu, nous avons comparé les niveaux de développement touristique entre les deux territoires avec les niveaux de capital social qu’ils possèdent, pour pouvoir construire une conclusion concernant l’effet du capital social sur le développement touristique territorial. L’analyse de l’effet de capital social sur le développement et sur le niveau de vies des individus est faite à travers ses formes structurelles (le bonding,le linking et le bridging) et ses formes fonctionnelles (le civisme et la confiance). Le but de cette décomposition est de découvrir si ce sont justement les formes structurelles du capital social (les réseaux au sein de ces formes) qui expliquent cette différence de développement, ou bien si ses aspects fonctionnels qui affectent plus fortement cette différence. À la fin de la thèse, nous faisons une analyse SWOT de la situation générale du tourisme dans les territoires périphériques libanais. L’analyse porte ici sur les forces et les faiblesses de ce secteur ainsi que sur ses opportunités et menaces pour le développement. Nous suggérons enfin des procédures qui peuvent être mises en place dans le cadre d’une stratégie de développement pour ces deux territoires. La valeur ajoutée de notre travail est qu’il dépasse l’étude du capital social comme un concept global ; il s’attache plutôt à étudier les différents éléments de ce capital et leur impact sur le niveau de développement des territoires touristiques libanais (un pays en développement). Cela nous permettra enfin de voir s’il existe une différence, en termes d’effet du capital social sur le développement, dans les pays pauvres comme le Liban et dans les pays riches comme la France et l’Italie.

  • Titre traduit

    local development, territorial construction and tourism : the case of Lebanon


  • Résumé

    This thesis addresses the problem of territorial development in rural touristic areas and the role of social capital to support this development. The theoretical framework of this research is illustrated by the study of two touristic territories in Lebanon: Aley and Mzaar, which exist in rural mountainous regions. The main goal of this study was to examine the effect of social capital on territorial development as well as on the living standards of the inhabitants of touristic territories. For this purpose, we first constructed a statistical model that represents the relationship between the different forms of social capital and the living standards of individuals. And second, we compared the levels of tourism development between the two territories with the levels of social capital they possess, this comparison allowed us to build a conclusion about the effect of social capital on the development of tourism at territorial levels. Our analysis of the effect of social capital on development differentiates its structural forms (bonding, bridging and linking) from its functional forms (citizenship and trust). The purpose of this decomposition is to find out if it is precisely the structural forms of social capital (networks in these forms) that explain this difference in development, or whether it is the functional aspects that affect more strongly the difference. In conclusion of this research, we propose a SWOT study that shows the strengths, the weaknesses, the opportunities and the threats of development in the territories of Mzaar and Aley. This analysis allows us to suggest some procedures that can be implemented as part of a development strategy for these two territories. These procedures aim to make use of the forces, to offset weaknesses, to avoid threats, and to seize opportunities. The added value of our work is that it goes beyond the study of social capital as a global concept; rather it seeks to explore the various components and forms of this capital and their impact on the level of development of touristic areas in Lebanon (a developing country). This allows us to find out if there is a difference in terms of the effect of social capital on development between poor countries such as Lebanon and rich countries like France and Italy.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.