Les Nouvelles Traversées Alpines : Entre co-spatialité de systèmes nationaux et recherche d'interspatialité, une géopolitique circulatoire

par Kévin Sutton

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Xavier Bernier et de Patrick Pigeon.

Le jury était composé de Guy Baudelle, Jacques Lévy.

Les rapporteurs étaient Frédéric Giraut, Laurent Chapelon.


  • Résumé

    L'approche moderne des Traversées Alpines s'est fondée sur un postulat de corrélation de trois dynamiques : l'accélération, la concentration et l'extériorisation. Il convient aujourd'hui de le réinterroger. Les cadres d'étude récents des phénomènes de Traversées Alpines ont enfermé ce champs dans des approches spatiales segmentées (corridor, axe ; découpage courant Alpes occidentales/centrales/orientales). Ce contexte épistémologique révèle la prédominance du versant nord comme prisme de considération du phénomène. Il renforce le paradoxe animant le fond des Traversées Alpines : alors que l'Italie est le dénominateur commun à tous les axes de franchissement, ce pays est le plus absent tant dans la littérature que dans la menée politique des conditions d'exercice des flux. Le contexte géopolitique explique pour partie cette situation. Le jeu politique des Traversées témoigne d'une forme de « complexe de centralité » animant l'Autriche et plus encore la Suisse. Ce paradoxe remet en cause un premier postulat moderne, la course à l'extériorisation. Si les nœuds associés au franchissement se retrouvent aujourd'hui jusqu'à Mannheim voire Rotterdam, le cadre politique n'est, lui, pas dépassé. Le cadre technique, caractérisé par une recherche de continuités réticulaires (libéralisations, interopérabilités, tunnels de base), se concrétise au contact du cadre politique par l'émergence d'un mouvement nodal contraire. L'ouverture des tunnels de base comme la mise en place des réseaux de production des nouveaux acteurs sur le marché ferroviaire inventent et réactivent des nœuds à l'intérieur du massif. Cette nodogenèse interroge ainsi le présupposé répandu d'effacement, corollaire de cette ère affirmée des Nouvelles Traversées Alpines. L'accélération portée par les tunnels de base ne produit alors pas uniquement, à l'échelle des territoires alpins, une dynamique d'extériorisation ; il en va de même en ce qui concerne la concentration. L'itinéraire nouvellement ouvert n'efface pas les itinéraires précédents. Le tunnel de base du Lötschberg est exploité de concert avec la ligne de faîte. Il en sera de même avec le Gothard ou le Brenner. Si bien que la question de l'agencement vertical des logiques de franchissement se pose dans ce contexte d'éclatement des linéaires. Réintériorisation, éclatement, accélération apparaît comme le nouveau tryptique à l'œuvre autour des Traversées Alpines. L'enjeu de la nouveauté est de remettre en cause les acquis d'une lecture moderniste et de questionner la profondeur du tournant actuel. Tout ne change pas : la dimension nationale reste prédominante, l'Italie reste en retrait. Les Traversées Alpines restent un ensemble de systèmes nationaux cospatiaux, en recherche d'interspatialités entre eux et avec les territoires traversés. Une configuration territoriale émerge, la basse vallée, comme espace de conflictualités en mal de médiations. La basse vallée accueille la nodogenèse, est le théâtre des oppositions aux projets actuels comme dans le Val de Suse, porte la majeure partie des chantiers des tunnels de base… Cet espace, hier considéré comme intermédiaire, réinvente la notion de piedmont en se posant en potentielle intermédiation entre des dimensions verticales toujours plus centrifuges. La « nouveauté » est ainsi à chercher dans cette nouvelle donne spatiale.

  • Titre traduit

    New Alpine Crossings : Between cospatiality of national systems and research of interspatialities, geopolitics of a circulation


  • Résumé

    The modern approach of Alpine Crossing was based on the correlation between three processes: acceleration, concentration and exteriorization. It can be interrogated once again at present time. The recent spatial studies of the phenomenon have enclosed it into an addition of partial considerations. This epistemological context reveals the importance of the northern part of Alps. It reinforces the paradox animating the intellectual ground of the Alpine Crossings system: Italy is the spatial common reference of the entire axis but this country is quite not concerned in the scientific literature and the political invention of the technical conditions. The geopolitical context explains partly this situation. Political frame testifies systemof centrality animating Austria and moreover Switzerland. This paradox takes issue to the first pillar of the modern intellectual approach of the phenomenon, exteriorization. If nodal points associated to the crossing can be identified from Mannheim to Rotterdam, this study focus into the borders of the alpine states. The technical ground and the research of reticular continuities, takes sense in a special political frame characterized by a movement of reinteriozation. Basis tunnels and transport liberalization into alpine area give new functionalities to former crossing nodal points. This new nodogenesis interrogates the idea of cancellation encpsuled in “New Alpine Crossings” era. Acceleration brought by the basis tunnels doesn't product exteriorization and concentration. New itinerary doesn't cancel the former ones. Lötschberg basis tunnel is managed together with the mountain line. It should be the same with Gothard and Brenner axis. Basically, the question of the vertical organization of crossing logics is asserted in a context of itineraries' split. Reinteriozation, itineraries' split, acceleration appears as the new tryptic of the Alpine Crossings. Novelty issue is to question the modern inherited meaning. First of all, Alpine Crossings remain an addition of national systems going to interspatiality increasing performance. Intermediation appears as a new territorial configuration, which could be illustrated by Italian lower valleys. This area was considered as an in-between space, but reinvents now the notion of piedmont. Novelty maybe found into this new territorial context.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (577 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.475-549

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Le Bourget-du-Lac, Savoie). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. Documentation électronique.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Documentation électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.