Les préfigurations mariales dans l'art byzantin : évolution des principaux types

par Svetlana Sobkovitch

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Catherine Jolivet-Lévy.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette thèse est une étude des préfigurations vétérotestamentaires de la Mère de Dieu représentées dans l’art de Byzance. Inspiré des écrits, ce genre important d’iconographie mariale suit ses origines littéraires en associant les prophéties avec l’enfantement virginal de Marie. Le texte et l’image se complètent dans l’exposition du dogme fondamental de l’Incarnation salutaire. L’exégèse établit ainsi comme une préfiguration de l’union de Dieu avec l’homme l’apparition de l’ange à Moïse à l’intérieur du Buisson ardent. Le répertoire des « types » de la naissance du Christ est élaboré dans les textes liturgiques (Échelle céleste de Jacob, Toison de Gédéon, imprégnée par la rosée, la Montagne non taillée, dont tombe une pierre, de Daniel). Ce travail cherche à définir les manières dont l’exégèse typologique est traduite dans les miniatures, icônes et peinture monumentale du 9e au 14e siècle. L’évolution de cette iconographie se place dans le contexte du développement de la piété et du rituel. Ainsi, à la manière des écrivains, les artistes associent des épisodes scripturaires aux signes de l’accomplissement que sont les images de Dieu incarné et de sa mère. Comme les types littéraires, ces images constituent des systèmes qui visent l’exposition de plus en plus complète du dogme. Centrés sur les prophéties ou leur réalisation, la dimension Christique ou mariale, les ensembles typologiques associent l’imagerie concise et développée des manières évidente et suggérée, étroite et distancée. Cette illustration confirme ainsi la complémentarité de l’image et du texte comme instruments de l’exégèse à Byzance.

  • Titre traduit

    Marian prefiguration in Byzantine art : evolution of the main types


  • Résumé

    This thesis examines Byzantine representations of the Old Testament prefigurations of the Mother of God. Inspired from writings, this important Marian imagery follows its literary origins in linking prophecies to the virginal birth-giving. Text and picture complement each other in exposing the fundamental dogma of the salutary Incarnation. This study seeks to define the message of “types” and vehicles of their literary transmission. The appearance of an angel to Moses in the Burning Bush is thus interpreted as a figure of the union of God and man, realized in the birth of the Savior. This symbolic repertory is elaborated in liturgical texts (Jacob’s Celestial ladder, Gideon’s dew-imbibed fleece, Daniel’s Mountain which yields a stone, etc. ). Further analysis concerns the translation of typological symbols into miniatures, icons and painted churches, from the 9th to the 14th century, where iconography evolved in the context of the development of the cult and of its ritual. As texts, images associate scriptural episodes with pictures of God incarnate and of his mother, demonstrating the realization of prophecies; the Bible imagery is enriched with allusions to the union of heaven and earth. In search for a more complete expression of the dogma, images form systems, following the accumulation of types in texts; they reveal “shadows” or accomplishment in associations that are explicit or implied, concise or developed, close or loose. Typological illustration thus represents further evidence to the complementarity of image and text as instruments of exegesis in Byzantium.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (374 p., 142 f.)
  • Annexes : Bibliogr. vlo. 1, p. 351-374. Index.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 11.33 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.