Féministes et nationalistes ? : les femmes juives dans le sionisme politique (1868-1921)

par Vincent Vilmain

Thèse de doctorat en Sciences religieuses

Sous la direction de Denis Pelletier.


  • Résumé

    Peut-on être à la fois féministe et nationaliste ? Les doctrines nationales, si elles ont toujours glorifié les femmes et leurs vertus, ne leur ont en réalité assigné qu’un rôle de reproductrices et d’éducatrices. L’émergence du sionisme, l’un des derniers avatars des nationalismes apparus tout au long du XIXe siècle, est concomitante à la fois de la modernisation des mondes juifs d’Europe centrale et orientale et de la remise en cause de la voie de l’assimilation. Or, ces évènements déterminants pour l’histoire du peuple juif n’ont pas seulement marqué le destin de sa partie masculine. De très nombreuses jeunes femmes juives ont en effet participé aux questionnements identitaires qui ont traversé le judaïsme à la fin du XIXe siècle. Certaines d’entre elles ont pris fait et cause pour le projet d’émancipation collective porté par l’idéologie sioniste. Cependant, la plupart de ces femmes se sont libérées de la tutelle masculine, accédant ainsi à un statut individuel bien peu conforme au modèle conçu pour la future femme nationale. Comment assument-elles un tel décalage ? Quels parcours se dégagent de ces expériences ?

  • Titre traduit

    How to be Feminist and Nationalist? Jewish Women in Political Zionism (1868-1921)


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Can a woman be both feminist and nationalist at the same time? Nationalist doctrines have always glorified women and their virtues. But these ideologies typically only afford women a reproductive or educational role. The emergence of Zionism, one of the last avatars of nationalism to appear in the 19th century Europe, has its roots in the modernization of Jewish society in Central and Eastern Europe. It is also connected to emerging questions about the path of Jewish assimilation. These questionings of the history of the Jewish people affected not only the destiny of their men but also the destiny of their women. Indeed, numerous young Jewish women participated in the shaping of a new Jewish identity that transformed Judaism at the end of the 19th century. Most of these women upheld Zionism’s vision of collective emancipation. However, some of them had distanced themselves from patriarchal norms and developed an individual identity in direct contrast to the Zionist ideal of the "future national woman". How did they carry out such a shift? What paths did they follow in these experiences?

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (510 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 403-459

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : École pratique des hautes études. Service commun de la documentation, des bibliothèques et des archives.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : DOC 11.27

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.